ZAMBIE/ ECONOMIE/ PERSPECTIVES : diversification, renforcement de la valeur ajoutée et consolidation
27 mars 2018  >  By:   >  A LA UNE, DEMAIN L’AFRIQUE, ECONOMIE AFRIQUE  >  No Comment   //   1408 Views

 

« Zambie/ bonne croissance économique : Des perspectives au vert pour l’économie zambienne. La constance de la croissance économique du pays se maintiendra sur deux ans au moins. Le taux de croissance actuel de 4,1% devrait atteindre les 4,3% à la fin de l’année en cours, a annoncé aujourd’hui la Banque centrale zambienne (Bank of Zambia) dans un rapport précisant qu’en 2018, les perspectives économiques du pays seront encore plus prometteuses. Le taux de croissance de la Zambie sera de 5,1% l’année prochaine.  

Une bonne récolte agricole et une production minière en hausse : Selon l’institution financière, la bonne santé de l’économique du premier producteur africain de cuivre est imputée à l’amélioration de la production minière cette année. D’autres facteurs, notamment la reprise de la production énergétique et les bonnes récoltes agricoles de 2017, expliqueraient aussi cette performance économique. »

 

Résultat de recherche d'images pour "zambia, energy, oil, gas, zambia"

 

————————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "zambia, copper industry"

 

1 – Rebondissement de la croissance économique de la Zambie 

 

La croissance économique de la Zambie passera de 4,1% à 5% d’ici 2019, selon une prévision de la banque mondiale. L’institution de Bretton Woods dans son rapport publié jeudi 28 juin a indiqué que la croissance du pays connaîtra une certaine constance après avoir connu un ralentissement causé par des facteurs externes et internes. Ces facteurs sont la baisse des prix des produits de base et le  déficit de la production d’électricité en 2015 et 2016.

 

Pour l’année 2017, la banque mondiale avait prévu un taux de croissance de 3,9%. Mais avec l’amélioration des principaux secteurs de croissance tels que l’agriculture, les mines et la fabrication, le pays pourrait voir son économie bondir de plus d’un 1% d’ici deux ans. En revanche, la Banque mondiale a mis en garde contre les dettes importantes de la Zambie, conseillant au gouvernement de garder un niveau d’endettement durable. Selon l’Etat, la dette extérieure de la Zambie s’élevait à 7,2 milliards de dollars à la fin du mois de mai, contre 6,86 milliards de dollars à la fin de 2016.

 

Résultat de recherche d'images pour "zambia, new agriculture, zambia"

 

Mais également, la Banque mondiale s’est déclarée préoccupée par le fait que le service de la dette, qui équivaut à 20% du revenu national, absorbe une partie importante des recettes de l’Etat, laissant moins de ressources pour les priorités de développement et la réduction de la pauvreté. Pour rappel en 2015, l’économie zambienne a traversé une mauvaise passe, dont le point de départ a été une forte hausse des dépenses et un déficit budgétaire qui a plus que doublé en 2013. Sous l’effet du ralentissement de la demande de la Chine, les cours du cuivre étaient  tombés à leur plus bas niveau en plus de sept ans.

 

Cette situation a été exacerbée par la faiblesse de la production agricole et par l’aggravation de la pénurie d’électricité. La croissance de l’économie réelle était  tombée à son plus bas niveau en 15 ans.  La production de maïs avait diminué de 22 % en raison du manque de pluie, et les cours du cuivre avaient  chuté de 28 %.

 

Par Rédaction/ 30 juin, 2017

 

https://www.financialafrik.com/2017/06/30/rebondissement-de-la-croissance-economique-de-la-zambie/

 

Résultat de recherche d'images pour "zambia, lusaka city, international hotel, zambia, 2016, 2017"

 

————————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "zambia, new lusaka city, development, new projects, zambia,"

 

2 – Croissance économique : la Zambie affiche de bonnes perspectives

 

Les perspectives économiques de la Zambie sur le court terme sont prometteuses. La Banque centrale zambienne a annoncé aujourd’hui que le taux de croissance actuel de 4.1% devrait atteindre les 4,3% à la fin de l’année en cours avant de s’établir à 5,1% en 2018. Une performance économique imputée à plusieurs facteurs. Décryptage.

 

Des perspectives au vert pour l’économie zambienne. La constance de la croissance économique du pays se maintiendra sur deux ans au moins. Le taux de croissance actuel de 4,1% devrait atteindre les 4,3% à la fin de l’année en cours, a annoncé aujourd’hui la Banque centrale zambienne (Bank of Zambia) dans un rapport précisant qu’en 2018, les perspectives économiques du pays seront encore plus prometteuses. Le taux de croissance de la Zambie sera de 5,1% l’année prochaine.

 

Résultat de recherche d'images pour "zambia, new agriculture, zambia"

 

_ Une bonne récolte agricole et une production minière en hausse

Selon l’institution financière, la bonne santé de l’économique du premier producteur africain de cuivre est imputée à l’amélioration de la production minière cette année. La production de cuivre de la Zambie devrait atteindre 800 000 tonnes, soit une hausse 4% en 2017 par rapport à l’année précédente, d’après les projections de la Chambre des mines (The Chamber of mines). D’autres facteurs, notamment la reprise de la production énergétique et les bonnes récoltes agricoles de 2017, expliqueraient aussi cette performance économique.

 

D’ailleurs, avec les récoltes agricoles saines de cette année, la Zambie aspire à devenir un grenier régional et occuper la deuxième place parmi les producteurs de maïs en Afrique australe, derrière l’Afrique du Sud. En effet, après avoir réalisé un bon cru durant la campagne agricole 2016-2017, avec près de 4 millions de tonnes de maïs, le gouvernement zambien a décidé de lever l’interdiction d’exportation de cette denrée. Une sécheresse d’une grande ampleur avait poussé le gouvernement zambien à interdire, au mois d’avril 2016, l’exportation de certains produits.

 

La Chine, partenaire de premier plan de la Zambie, a également joué un rôle important dans la réalisation de ces résultats. Le pays asiatique a accordé des prêts concessionnels pour le développement des projets d’infrastructure agricoles de la Zambie et a ainsi aidé le gouvernement zambien à construire neuf silos pour renforcer la capacité de stockage.

 

Résultat de recherche d'images pour "zambia, bank of zambia, lusaka,"

 

_ Une dette souveraine qui inquiète

Les perspectives économiques annoncées ont finalement redonné confiance aux investisseurs étrangers, comme en témoigne d’ailleurs «la participation d’investisseurs non-résidents dans les marchés de valeurs mobilières publiques», selon toujours la Bank of Zambia.

 

Néanmoins, la dette extérieure de la Zambie qui avoisine aujourd’hui les 7 milliards de dollars et accapare 20% du revenu national, inquiète beaucoup les institutions financières internationales, notamment la Banque mondiale. L’institution de Bretton Woods recommande un niveau d’endettement plus supportable, puisque le pays s’est heurté l’année dernière à des difficultés économiques et financières importantes, liées à la chute des revenus des exportations minières notamment celles du cuivre qui a vu son prix considérablement chuter sur le marché mondial.

 

Par Khadim Mbaye/ 12/09/2017/

 

https://afrique.latribune.fr/economie/2017-09-12/croissance-economique-la-zambie-affiche-de-bonnes-perspectives-749864.html

 

Résultat de recherche d'images pour "zambia, energy, oil, gas, zambia"

 

————————————–

 

Image associée

 

3 – ZAMBIE : Economie et perspectives socio-politiques

_ POPULATION : 16,7 MILLIONS

 

_ PIB PAR HABITANT : 1 257 $US.

 

Hilton Garden Inn Lusaka

 

_ PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES

2015 2016 2017(p) 2018(p)
Croissance PIB (%) 2,9 3,4 4,0 4,5
Inflation (moyenne annuelle, %) 10,1 17,9 6,8 7,4
Solde public* / PIB (%) -9,3 -5,8 -8,0 -7,8
Solde courant / PIB (%) -3,9 -4,4 -3,6 -2,8
Dette publique / PIB (%) 61,4 60,5 55,6 60,0

* dons inclus (p) : prévision 

 

Résultat de recherche d'images pour "zambia, copper"

 

_ POINTS FORTS

. Richesse minière (cuivre : 1er producteur d’Afrique, cobalt, uranium, or, diamants, manganèse)

. Richesse agricole (maïs, tabac)

. Potentiel hydroélectrique majeur

. Soutien financier international.

 

Résultat de recherche d'images pour "zambia, energy, oil, gas, zambia "

 

_ POINTS FAIBLES

. Dépendance au cuivre, économie peu diversifiée

. Haut niveau de dépendance vis-à-vis de la Chine, 1er client pour le cuivre

. Enclavement et dépendance aux voies de communication des pays voisins

. Production d’électricité insuffisante reposant quasi exclusivement sur l’hydro-électricité, réseaux de transport défaillants

. Fortes inégalités, carences sanitaires, éducatives et administratives. 

 

Résultat de recherche d'images pour "zambia, lusaka, international hotel, zambia,"

 

_ APPRÉCIATION DU RISQUE

 

_ UNE REPRISE DE LA CROISSANCE SOUTENUE  PAR LE COURS DU CUIVRE

En 2018, la croissance augmentera, stimulée par la hausse du cours du cuivre qui entraînera un accroissement des investissements dans le secteur minier. Différentes mines (mine de Kokola – Vendata Resources, mine de Chambashi – NFCA) devraient se développer, permettant, ainsi, d’augmenter la production et de promouvoir de nouveaux investissements. Le secteur agricole devrait aussi contribuer à la reprise, avec des conditions climatiques plus favorables qui devraient permettre d’augmenter la production de maïs (second poste d’exportation non-traditionnelle précédé par le tabac).

 

La croissance dans ces deux secteurs devrait se diffuser à l’ensemble de l’économie, réduisant le chômage. Cela, combiné à une inflation dans l’intervalle cible de 6-8 % de la banque centrale et un assouplissement de la politique monétaire, devrait stimuler le pouvoir d’achat des ménages et dynamiser la demande intérieure. Les secteurs très élastiques vis-à-vis de la demande, tels que le commerce de détail, devraient en bénéficier. L’activité économique devrait aussi profiter de l’amélioration de l’approvisionnement hydroélectrique grâce aux meilleures conditions climatiques. La perspective d’un prochain accord avec le FMI pour un prêt, s’il se matérialisait en 2018, devrait rassurer les investisseurs quant à la direction de la politique économique et favoriser l’augmentation des flux d’IDE.

 

Toutefois, la tentative de diversification de l’économie par le biais de taxes sur les produits bruts, afin de stimuler l’industrie de transformation, pourrait dissuader certains investisseurs. Enfin, ces perspectives de croissance restent contraintes par un secteur bancaire et financier sous pression : le nombre de prêts non-performants a doublé (12,1 % fin 2016 contre 6,1 % en 2014) en raison de la chute de la croissance en 2015 et de l’envolée des taux d’intérêt (taux sur les prêts bancaires de 29 % fin 2016). De plus, les banques locales sont fortement sollicitées pour le financement du déficit public.

 

Résultat de recherche d'images pour "zambia, lusaka, international hotel, zambia,"

 

_ UNE CONSOLIDATION BUDGÉTAIRE LABORIEUSE, MAIS UNE AMÉLIORATION DU SOLDE COURANT

Dans l’optique d’obtenir un prêt du FMI, le gouvernement zambien a entrepris de réduire son déficit, en lançant notamment le programme Zambia Plus (Economic Stabilization and Growth Program, 2017-2019). Le budget 2018 apparait trop ambitieux, avec une surévaluation des recettes liées au cuivre face à des dépenses qui continuent de croître. En effet, les réductions observées dans les subventions sur le prix de l’énergie ne devraient pas compenser la hausse de la facture des salaires de la fonction publique après la récente vague d’embauche.

 

La dette publique a fortement augmenté (60 % en 2016 contre 35 % du PIB en 2014), tirée par l’accroissement de la dette extérieure (60 % de la dette publique fin 2016) et la forte dépréciation du kwacha zambien en 2015. Toutefois, la hausse des prix du cuivre permet de réduire les risques liés à la soutenabilité de la dette, sur le court terme, bien qu’elle reste toujours soumise aux fluctuations du kwacha.

 

Du point de vue du compte courant, la balance des biens devrait rester positive en 2018, avec une hausse des exportations de cuivre (effets volume et prix) et de maïs (levée de l’interdiction d’exporter suite à la bonne récolte de 2017) et une baisse des importations (baisse de la demande du gouvernement liée à la consolidation budgétaire). La balance des services restera, en revanche, négative. Le déficit sera compensé par des dons (0,8 % du PIB en 2017), des transferts privés (1 % du PIB) et des IDE (6,3 % du PIB).

 

Résultat de recherche d'images pour "zambia, edgar lungu, 2018"

 

_ UNE DÉTÉRIORATION DE LA SITUATION POLITIQUE SUR LE LONG TERME

Depuis les élections contestées de 2016, remportées par Edgar Lungu (Front patriotique), la situation politique s’est détériorée dans le pays. L’arrestation, en avril 2017, du leader de l’opposition Hakainde (Parti Uni pour le Développement National) pour trahison, après ses accusations répétées de fraude aux élections de 2016, a fait culminer les tensions entre le gouvernement et ses partisans. L’abandon des charges en août 2017, ainsi que la fin de l’État d’urgence décidé unilatéralement par M. Lungu, ont permis de calmer la situation.

 

Toutefois, les incertitudes demeurent face à l’insistance du président Lungu à se représenter aux élections de 2021, alors que le débat fait rage sur la légalité d’une nouvelle candidature (la Constitution limite le nombre de mandats à deux et M. Lungu a assuré l’intérim après la mort de l’ancien président Sata). La décision devrait revenir à la Cour suprême dans un climat marqué par une concentration des pouvoirs entre les mains de M. Lungu.

 

Du point de vue de l’environnement des affaires, la situation est de plus en plus tendue avec la Chine, avec l’apparition d’un fort sentiment anti-chinois au sein de la population. Ces tensions sont liées aux conflits opposant les employeurs chinois à leurs employés locaux, notamment au niveau des conditions de travail, dénoncées récemment dans un rapport de Human Rights Watch. Enfin, les performances du pays en matière d’efficacité du gouvernement et de lutte contre la corruption sont encore déficientes. 

 

Dernière mise à jour : Janvier 2018/ source : coface.com/

 

http://www.coface.com/fr/Etudes-economiques-et-risque-pays/Zambie

 

Résultat de recherche d'images pour "zambia, lusaka city "

 

—————————————-

 

Image associée

 

4 – La Zambie prévoit de lever d’ici 2030, 50 milliards $ pour lutter contre les changements climatiques

 

La Zambie ambitionne d’avoir accès à 50 milliards $ de financement, dans le cadre des programmes d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques. Selon le plan déjà établi par l’Etat, cette mobilisation se fera entre 2018 et 2030, a affirmé Anthony Mukwita, l’ambassadeur de la Zambie près l’Allemagne.

 

« Le montant dont il est question (50 milliards $), est déjà contenu dans le 7ème Plan National de Développement de la Zambie.  La seule différence est, qu’au lieu de nous contenter d’en parler, nous avons commencé à mener des actions, en collaboration avec l’ambassade de la Zambie en Allemagne et le ministère zambien des terres, pour accéder à ce financement.», a affirmé Alex Simalabwi, le directeur exécutif de Global Water Partners SA, l’un des acteurs de cette mobilisation de fonds.

 

Résultat de recherche d'images pour "zambia, new lusaka city, development, new projects, zambia,"

 

Les fonds seront injectés dans les domaines les plus sensibles aux changements tels que l’énergie, l’agriculture, l’eau et les ressources naturelles. Le principal canal de mobilisation sera le mécanisme de financement mis en place par la Convention-cadre des Nations-unies pour le changement climatique qui vise à mettre à la disposition des pays les plus vulnérables, dès 2020, un financement annuel de 100 milliards $, pour faire face aux changements climatiques.

 

Source : Agence Ecofin/ agenceecofin.com/ lundi, 18 décembre 2017/ Gwladys Johnson Akinocho

 

https://www.agenceecofin.com/gouvernance-economique/1812-52984-la-zambie-prevoit-de-lever-d-ici-2030-50-milliards-pour-lutter-contre-les-changements-climatiques

 

Résultat de recherche d'images pour "zambia, climate project, zambia, 2017, 2018"

 

—————————————

 

Résultat de recherche d'images pour "zambia, lusaka, development, new projects, zambia,"

Résultat de recherche d'images pour "zambia, lusaka, development, new projects, zambia,"

ZAMBIA | Projects & Construction )

 

Leave a reply