TABAC/ INDUSTRIES/ SANTE : perspectives industrielles, financières et sanitaires et campagnes anti-tabac
20 août 2020  >  By:   >  A LA UNE, INFORMATIONS GENERALES, SANTE PUBLIQUE/ TECHNOLOGIES MEDICALES, STRATEGIES  >  No Comment   //   195 Views

 

« 7 millions de morts causées par le tabac chaque année : L’OMS profite de la Journée mondiale sans tabac pour publier un rapport évaluant les coûts sanitaires et économiques du tabagisme. Et, pour la première fois, l’organisme évalue l’impact environnemental du tabac dans le monde. « Le tabac est une menace pour nous tous », soutient la directrice générale sortante de l’OMS, Margaret Chan, dans un communiqué. Il « aggrave la pauvreté, bride la productivité économique, pousse les ménages à faire de mauvais choix alimentaires et pollue l’air intérieur », a-t-elle poursuivi.

Le tabagisme tue maintenant plus de 7 millions de personnes par année, un nombre qui a pratiquement doublé depuis le début du 21e siècle, où 4 millions de personnes mouraient par année à cause de ce phénomène. Le tabac tue la moitié des gens qui en consomment, selon le rapport de l’OMS, ce qui en fait la principale cause évitable de maladies non transmissibles. »

 

Le tabac tue plus de 7 millions de personnes par an (OMS)

 

—————————

 

After bad week for stocks, Minnesota market pros try to look ahead ...

 

1 – TABAC : Pourquoi l’industrie du tabac continue de dominer les marchés boursiers

 

Malgré une image négative, l’industrie du tabac prospère en Bourse. Le secteur a progressé presque 4 fois plus vite en dix ans que l’indice S&P 500. Le tabac sera-t-il le nouveau charbon ? Alors que la gestion d’actifs abandonne peu à peu le charbon à son triste sort (le cours du charbon de chauffage n’a cessé de chuter en Europe, il a été divisé par trois depuis 2011 ), Axa vient d’annoncer sa décision de se désengager de l’industrie du tabac en cédant pour 1,8 milliard d’euros d’actifs. Il va aussi cesser d’acheter des obligations de groupes présents dans ce domaine.

 

3 Top Tobacco Stocks That Are Still Burning Strong | InvestorPlace

 

Axa rejoint ainsi la Norvège, dont le fonds souverain avait banni le tabac de ses investissements dès 2010, pour des raisons éthiques. Pour l’instant, la démarche d’Axa n’a pas été suivie d’une vague d’annonces de la part de ses concurrents, mais on peut se demander si à terme, le tabac ne connaîtra pas le même phénomène de rejet que le charbon. « C’est difficile à dire. En tout cas, c’est la question qu’il faut se poser à l’avenir sur ce secteur », reconnaît Yves Maillot chez Natixis AM.

 

 Tabac : attention, danger ! - Conseils santé

 

_ Santé publique

En effet, si cette décision peut se comprendre pour des raisons de santé publique, surtout de la part d’un assureur très présent dans ce domaine, elle interpelle un peu plus étant donné les atouts du secteur en termes de performance financière. « Les investisseurs peuvent se poser la question des risques de procès liés au tabac. Cela reflète la même volonté que pour le charbon dans le sillage de la Cop 21, mais ce n’est pas le même sacrifice pour les investisseurs étant donné la performance boursière des valeurs de tabac », reconnaît Catherine Garrigues chez Allianz GI, pour qui, « il y a un vrai coût d’opportunité ».

 

Car le secteur se porte très bien en Bourse. Depuis le début de l’année, l’indice S&P 500 Tobacco gagne 10,49 % et 22,64 % sur un an, quand dans le même temps, l’indice S&P 500 ne prend que 2,59 % en 2016 et perd même 0,70 % sur un an. Une performance rééditée sur longue période, avec un gain moyen de 229 % sur dix ans pour Philip Morris, Altria Group et Reynolds American, contre 65 % pour l’indice élargi. En Europe, l’indice MSCI Europe Tobacco distance aussi largement l’Euro Stoxx 50. D’ailleurs, selon une étude du Crédit Suisse Research Institute, le secteur a affiché, avec les boissons, la meilleure performance sectorielle aux Etats-Unis depuis…1900 , avec un gain annualisé de 14,6 %.

 

 NYSE plan to expand floor-traded stocks hits snag | Financial Times

 

_ Une quasi-obligation

Une performance notable alors même que la consommation de cigarette n’a cessé de diminuer aux Etats-Unis (- 4 % en moyenne depuis 10 ans selon Barclays), notamment dans un contexte de montée en concurrence de la cigarette électronique. Sauf que les prix ont montré une forte résilience et que les industriels ont su trouver de nouveaux débouchés principalement dans les pays émergents, ce qui en fait selon Barclays «un secteur très attractif aux Etats-Unis».

 

Pourquoi ? «En dehors de toute considération sur la santé et le tabac, d’un simple point de vue économique, le tabac est représentatif du secteur de la consommation non cyclique », explique Yves Maillot. « Il profite des évolutions régulières des dépenses des ménages. Lorsque la croissance ralentit dans les pays développés, les émergents prennent le relais, avec dans ces régions la montée en puissance d’une population qui s’enrichit. Le nombre de consommateurs augmente et cela profite à tous les secteurs de la consommation, dont le tabac ».

 

Philip Morris ugly face unveiled.. Egypt Parliament to probe into ...

 

Par ailleurs, le secteur affiche une capacité récurrente à dégager du cash-flow. « Ce sont des secteurs qui ne dégagent pas forcément une forte croissance, mais elle est régulière et permet d’engranger des cash-flows importants », poursuit Yves Maillot. Et à court terme, pour les marchés financiers, « le contexte de taux extrêmement bas favorise les business model des entreprises bénéficiant d’une bonne visibilité». Ce qui leur permet notamment de pratiquer une politique active de retour aux actionnaires, surtout aux Etats-Unis, comme le rappelle Catherine Garrigues. « Les investisseurs sont attirés par les rendements de ces actions, qui sont de quasi obligations. Elles ont une croissance stable avec des retours aux actionnaires réguliers. C’est un thème qui marche bien en ce moment sur les marchés ».

 

Defensive Stock Definition

 

Enfin, c’est un secteur qui pourrait bénéficier d’une vague de consolidation dans le monde, comme c’est le cas pour la bière. Car c’est un secteur qui bénéficie d’importantes barrières à l’entrée, du fait de la régulation, à l’instar des pays qui veulent promouvoir les paquets neutres. « Cela maintien le statu quo compétitif », souligne Barclays qui estime aussi que les « restrictions de publicités rendent plus difficiles la création de nouvelles marques ». Des barrières à l’entrée, des acteurs bien installés disposant d’une capacité à augmenter leurs tarifs et généreux avec les actionnaires ?

L’idéal type de l’entreprise cotée en période d’aversion aux risques, même si Yves Maillot reconnaît que « la longue histoire boursière du tabac n’est pas immuable. Si les éléments macroéconomiques favorables à la consommation devraient perdurer, il faut aussi tenir compte de la spécificité de ce secteur ». Axa a choisi.

 

Source : www.lesechos.fr/ Par Pierrick Fay/ Publié le 1 juin 2016/

 

https://www.lesechos.fr/2016/06/pourquoi-lindustrie-du-tabac-continue-de-dominer-les-marches-boursiers-207066/

 

Journée mondiale Sans Tabac : Les jeunes sénégalais sont ils ...

 

—————————

 

Manila Is Fastest Growing Luxury Market in the World - Mansion Global

 

2 – PHILIPPINES/ TABAC/ IMPOTS : le gouvernement des Philippines a augmenté avec succès les taxes prélevées sur le tabac malgré une forte opposition de l’industrie

 

L’augmentation des taxes sur le tabac est la solution la plus efficace et la plus rentable pour réduire le tabagisme quel que soit le contexte. L’expérience des Philippines et d’autres pays, parmi lesquels l’Égypte, la France et la Turquie, montre qu’il est possible d’augmenter les taxes sur le tabac et que cela comporte de réels avantages pour le secteur de la santé et au-delà.

 

Public smoking ban awaits approval in Philippines

 

Pour que l’augmentation des taxes prélevées sur le tabac porte ses fruits, il est essentiel d’en souligner les avantages sanitaires et économiques, et de renverser les idées reçues propagées par l’industrie du tabac dans sa tentative de bloquer les hausses de taxes qui réduiront les ventes des produits meurtriers qu’elle fabrique. Le tabagisme est la première cause de mortalité évitable, puisqu’il tue environ 6 millions de personnes dans le monde chaque année. Non seulement le tabagisme diminue-t-il le nombre d’années de vie des consommateurs de tabac mais il réduit aussi leur nombre d’années de vie en bonne santé.

 

Smoking Ban in the Philippines: Why It's Good for You | MoneyMax.ph

 

Le tabagisme contribue énormément aux maladies non transmissibles, telles que les cancers du poumon et les cardiopathies, qui font 36 millions de morts chaque année. En outre, le tabagisme a un coût économique considérable, entraînant notamment une augmentation des dépenses de santé nécessaires au traitement des maladies qu’il engendre chez les fumeurs et chez les personnes exposées à la fumée du tabac, ainsi que des pertes de productivité et de revenus dues à la maladie et aux décès prématurés. Des solutions efficaces existent pour réduire la consommation de tabac quel que soit le contexte.

 

Taxing tobacco: 'Gov't still earns if poor, youth buy less'

 

_ Augmentation des taxes

« Le Président a considéré que le projet de réforme de la taxation des produits de l’alcool et du tabac était urgent », a rappelé le Président du Sénat Franklin Drilon, « il a estimé que l’adoption de cette législation particulièrement importante contribuerait au programme de santé du gouvernement et permettrait de lutter contre la prévalence élevée du tabagisme dans notre pays ». Les ministères de la Santé et des Finances ont uni leurs forces pour faire connaître, en recourant à une puissante stratégie médiatique, les avantages pour la santé du projet de réforme de la taxation. « Il ne s’agit pas simplement d’une taxe sur les produits de l’alcool et du tabac, mais bien d’une taxe anticancer.

 

Philippines: Health advocates urge Duterte to veto tobacco tax ...

 

Il est à la fois juste et rationnel de taxer l’industrie du tabac si l’on tient compte des milliards de pesos de dépenses que notre système de soins doit supporter du fait de la charge de morbidité due au tabagisme », a déclaré Teodoro Herbosa, Sous-Secrétaire du ministère de la Santé des Philippines. Lors de la signature pour adoption du projet de loi fiscale, le Président Benigno Aquino a déclaré : « Nombreux étaient ceux qui pensaient qu’il était impossible d’adopter ce projet de loi de taxation des produits du tabac et de l’alcool car ceux qui s’opposaient à son passage étaient à la fois forts, bruyants et organisés, mais nous avons prouvé que rien n’est impossible pour les Philippins qui suivent le même cap, savent où est le bien et sont prêts à combattre pour faire valoir leurs principes ». 

 

No respite in campaign vs tax-dodging POGOs - Manila Bulletin

 

Une année après la mise en œuvre de cette taxe, le gouvernement a collecté des recettes supérieures à celles qu’il espérait ; 85 % d’entre elles seront consacrées à la couverture sanitaire universelle et à l’amélioration des établissements de santé pour la population des Philippines.

 

Source : //atca-africa.org/ Août 2020

 

https://atca-africa.org/images/pdf-fr/Augmenter-les-Taxes-sur-le-Tabac-WHO_NMH_PND_14.2_fre.pdf/

 

Back to the drawing board for the DOH quit line - Vera Files

 

—————————

 

TIC sur le tabac: les fumeurs renflouent les caisses de l'Etat ...

 

3 – LA FISCALITE SUR LES CARBURANTS ET LES CIGARETTES : Comment l’automobiliste et le fumeur ont été transformés en ‘vaches à lait’ avec 60 milliards de taxes

 

La fiscalité sur les carburants utilisés par les particuliers et les cigarettes est particulièrement complexe à appréhender pour le grand public, mais aussi pour les spécialistes. Le prix de ces produits intègre, à tous les stades, des charges spécifiques se combinant avec la fiscalité traditionnelle. De 141 % à 554 % de taxes et droits d’accises, bien au-delà du taux de TVA à 20 % Un premier niveau d’analyse est la fiscalité dite « sur les produits ». La taxe la plus connue est la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

 

La fiscalité sur les carburants et les cigarettes - Comment l ...

 

Elle comprend 4 taux en métropole : 2,1 %, 5,5 %, 10 % ou 20 %1 . S’ils étaient traités comme des produits classiques, les carburants et les cigarettes seraient taxés à 20 %. A cela s’ajoute les droits d’accises. Le droit d’accise le plus connu est la Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE). Il représentait entre 101 % et 122 % du prix hors taxes, selon qu’on considère le gazole ou le super SP-95. Le Droit de consommation sur les tabacs (DCT) représentait, quant à lui, entre 370 % et 445 % du prix hors taxes d’un paquet de cigarettes, selon qu’on considère un produit « premium » ou « bas de marché ».

 

Maharashtra slaps steep 'drought tax' on fuel, liquor, cigarettes ...

 

Ces fiscalités se combinent. Les carburants et cigarettes sont assujettis à 20 % de TVA, mais aussi à une TVA sur les droits d’accises spécifiques. La TVA est appliquée sur d’autres taxes ce qui constitue une anomalie comme le soulignait récemment une association de consommateurs2 . Cela représente un surcoût allant de 20 à 24 % pour les carburants et 74 % et 89 % sur les cigarettes. Les vrais taux de TVA sont donc de 40 à 44% pour les carburants et de 94 % à 109 % pour les cigarettes. Lorsqu’on agrège les TVA et les droits d’accises, on constate des fiscalités hors norme allant de 141 % à 554 % des prix de vente hors taxes.

 

Source : www.institutmolinari.org/ Institut Économique Molinari/Paris-Bruxelles/ Octobre 2019 Nicolas Marques et Cécile Philippe, avec la contribution de Lucas Léger

Institut Économique Molinari | Paris-Bruxelles

 

https://www.institutmolinari.org/wp-content/uploads/sites/17/2019/10/etude_fiscalite_carburants_cigarettes.pdf/

 

Slowik: Illinois retailers brace for Monday's tax increases on gas ...

 

—————————

 

Prix de la cigarette 2020 : prix de votre paquet à compter de septembre

 

4 – DANGERS POUR LA SANTÉ : LES RAVAGES DU TABAGISME

 

Au Québec, le tabagisme fait 35 victimes par jour. Il est responsable de la mort de près de 13 000 Québécois chaque année. La consommation de tabac est la première cause de maladies et de décès évitables dans le monde. Elle a des répercussions importantes sur les fumeurs et sur tous les êtres vivants qui les entourent.

 

Tabac: une cigarette par jour suffit à augmenter le risque de maladies cardiovasculaires

 

  • 16 cancers

Le tabac est responsable du tiers de tous les cancers et de 85% des cancers du poumon. Les gens exposés à la fumée secondaire ne sont pas à l’abri. Ils peuvent aussi développer un cancer lié au tabagisme. CONSULTEZ LA LISTE DES 16 CANCERS ENGENDRÉS PAR L’USAGE DU TABAC

  • 21 maladies chroniques

La consommation de tabac et l’exposition à la fumée secondaire causent des affections à de nombreuses parties du corps, comme le coeur, les yeux et le pancréas. VOYEZ QUELLES SONT LES 21 MALADIES CHRONIQUES CAUSÉES PAR LE TABAC

  • Santé sexuelle et grossesse à risque

L’usage du tabac détériore la santé sexuelle. Il a des effets négatifs sur l’excitation et il peut rendre infertile. En plus, il pose des risques importants pour la grossesse. DÉCOUVREZ LES PROBLÈMES DE SANTÉ SEXUELLE ET DE GROSSESSE CAUSÉS PAR LE TABAGISME

 

Mois sans tabac : la mobilisation est lancée - ladepeche.fr

 

  • Mélange explosif avec la pilule

Le tabac et la pilule contraceptive forment un mélange explosif. Ils multiplient les risques de développer une maladie cardiovasculaire par 20 et nuisent à la contraception. VOYEZ POURQUOI LE TABAC ET LA PILULE FORMENT UN MÉLANGE EXPLOSIF

  • Complications après une opération

Fumer complique la guérison des patients après une opération. L’usage du tabac augmente les risques d’infection et réduit les chances de succès des chirurgies. DÉCOUVREZ COMMENT LE TABAC CAUSE DES COMPLICATIONS APRÈS UNE OPÉRATION

Health Effects | Tobacco Atlas

 

  • Diminution de la durée et de la qualité de vie

L’usage du tabac diminue la durée de vie de 10 ans. Il a également des conséquences sur le sommeil et l’effort physique. MESUREZ L’AMPLEUR DES EFFETS DU TABAGISME SUR LA DURÉE ET LA QUALITÉ DE VIE

  • Effets négatifs sur les animaux

Les animaux de compagnie exposés à la fumée secondaire développent, eux aussi, des maladies causées par le tabagisme. Les animaux dont le propriétaire est fumeur ont deux fois plus de risques d’avoir un cancer. APPRENEZ-EN PLUS SUR LES EFFETS NÉGATIFS DE LA FUMÉE DE TABAC POUR LES ANIMAUX

  • Risques accrus pour les enfants

Les enfants sont plus vulnérables aux effets de la fumée secondaire, car ils respirent plus vite et leur système immunitaire est plus fragile. L’exposition à la fumée secondaire pendant l’enfance est dangereuse. VOYEZ POURQUOI L‘EXPOSITION À LA FUMÉE DE TABAC AFFECTE

 

Source : //quebecsanstabac.ca/ Août 2020

 

https://quebecsanstabac.ca/je-minforme/dangers-sante-cigarette/

 

Effets négatifs du tabac sur la santé buccodentaire | Les Espaces Sourires

 

—————————

 

German and French Tobacco Growers in Crisis? - Tobacco Asia

 

5 – INDUSTRIE DU TABAC : LE RÉCIT D’UN TUEUR EN SÉRIE

 

Depuis les années 1950, les compagnies de tabac ont été confrontées aux risques que représentent leurs produits pour la santé. Plutôt que d’accepter de prendre leurs responsabilités, ces entreprises ont conçu diverses stratégies pour nier les résultats de recherches scientifiques, contrer les avertissements de santé imposés par les gouvernements et inciter davantage de gens à fumer.

 

 

A lire :

 

Prix de la cigarette 2020 : prix de votre paquet à compter de septembre

 

_ INDUSTRIE DU TABACLE RÉCIT D’UN TUEUR EN SÉRIE

Depuis les années 1950, les compagnies de tabac ont été confrontées aux risques que représentent leurs produits pour la santé. Plutôt que d’accepter de prendre leurs responsabilités, ces entreprises ont conçu diverses stratégies pour nier les résultats de recherches scientifiques, contrer les avertissements de santé imposés par les gouvernements et inciter davantage de gens à fumer.

 

TIMB | Welcome

 

  • Histoire de la vente du tabac

Le tabac est cultivé depuis plus de 3 000 ans. Toutefois, c’est à la suite de la découverte des Amériques que le tabagisme s’est répandu dans le monde et que la cigarette a été commercialisée à grande échelle. APPRENEZ-EN PLUS SUR L’HISTOIRE DU TABAC

  • Stratégies de marketing

Grâce à ses tactiques douteuses, l’industrie a ancré profondément l’usage du tabac dans la société. Par le passé, elle a distribué gratuitement des cigarettes et financé des études pour connaître le profil psychologique des jeunes. DÉCOUVREZ L’ENSEMBLE DES STRATÉGIES DES CIGARETTIERS

 

Cigarette ads from the 20th century

 

  • Activités de lobbying

Le tabac crée une forte dépendance et tue la moitié de ses consommateurs. Pourtant, l’industrie continue de s’en mettre plein les poches en manipulant l’opinion publique grâce à des groupes de façade, à des actions sociales et à la corruption. VOYEZ LES ACTIVITÉS DE LOBBYING INSOUPÇONNÉES DE L’INDUSTRIE

  • Relations publiques

L’industrie veut faire croire que ses activités sont nécessaires à la société. Pour ce faire, elle utilise sans cesse les mêmes arguments : les emplois qu’elle crée, sa contribution économique et la menace de procès. DÉCOUVREZ TOUTES LES ACTIVITÉS DE RELATIONS PUBLIQUES DES CIGARETTIERS

  • Procès marquants

Des poursuites judiciaires entreprises contre l’industrie du tabac ont marqué l’histoire de la lutte collective contre le tabagisme. La majorité de ces procès ont eu lieu aux États-Unis, mais quelques-uns sont survenus au Québec. VOYEZ LES PROCÈS QUI ONT MARQUÉ LA LUTTE CONTRE LE TABAC

 

Source : //quebecsanstabac.ca/ Août 2020

 

https://quebecsanstabac.ca/je-minforme/industrie-tabac/

 

Lung Cancer and Other Tobacco-Related Diseases - Nicotine Research Program - Mayo Clinic Research

 

—————————

 

Tobacco Drying Process, Cigarette Manufacturing : video stock a tema (100% royalty free) 25695929 | Shutterstock

 

6 – TABAC/ MULTINATIONALES : Industrie du tabac

 

L’industrie du tabac désigne les entreprises qui, dans le monde, sont engagées dans la production, la commercialisation et la distribution des produits à base de tabac. Liée au secteur agricole, cette industrie naît au XVIIIe siècle, et se caractérise actuellement par une hyperconcentration de ses acteurs que sont les multinationales du tabac. Face aux preuves scientifiques de la nocivité du tabac, cette industrie a, pour maintenir pérenne son activité économique, mis en œuvre une activité accrue de lobbying.

 

2,116 Philip Morris Photos and Premium High Res Pictures - Getty Images

 

_ Principales entreprises

L’industrie du tabac se réfère généralement aux sociétés impliquées dans la fabrication de cigarettescigares, tabac à priser, à mâcher et tabac à pipe. La plus grande compagnie de tabac dans le monde en volume est la China National Tobacco Corporation. Après le vaste mouvement de fusion et acquisitions opéré au cours des années 1990 et 2000, les marchés internationaux sont dominés par 4 entreprises :

Ces quatre entreprises sont régulièrement montrées du doigt pour être particulièrement adeptes de l’optimisation fiscale12.

 

British American Tobacco slides after cutting guidance and as FTSE 100 drops - MarketWatch

 

_ Lobby du tabac

Pour être efficace, l’activité de lobbying doit activer simultanément trois leviers: lobbying direct auprès des politiques, et lobbying indirect (financement de la recherche et pression juridique sur les États).

. Lobbying direct auprès des politiques

En 2012 et 2013, Philip Morris a mis en place des listings et un profiling sur les députés européens en fonction de leur proximité supposée avec l’industrie du tabac et de la nécessité de les rencontrer13. Ces documents montrent aussi que les lobbyistes au service de l’industrie du tabac disposent d’un budget de 548 927 euros pour l’organisation d’événements lors desquels des politiques sont invités14. Aux États-Unis, un procès opposant l’administration aux cigarettiers a mis sur la place publique les documents de 30 ans de stratégie commerciale et de lobbying15.

. Lobbying indirect

Le lobbying indirect revêt deux formes principales : le financement de la recherche pour créer des études contradictoires destinées à semer le doute, enfin le spectre pour les États d’être entraînés dans des longues et coûteuses procédures judiciaires.

 

Imperial Brands CEO Alison Cooper to step down

 

_ Financement de la recherche

L’industrie du tabac a également financé un certain nombre de chercheurs publics. Le Council for Tobacco Research (CTR) était une officine de l’industrie du tabac, chargée d’allouer des fonds pour la recherche scientifique16. Le CTR a notamment financé les recherches de Jean-Pierre Changeux entre 1995 et 1998 à hauteur de 177 000 euros de 2012. Au total le CTR a financé plus de 1 000 chercheurs, ayant publié environ 6 000 articles scientifiques, pour un montant total de 282 millions d’euros. Une partie de ces études a servi à entretenir le doute sur les effets du tabac sur la santé. Un tribunal californien a jugé en 1998 que le CTR a été utilisé par l’industrie du tabac pour tromper le public17. Le CTR a été dissous à cette époque.

 

29 Operations At The Philip Morris International Coltabaco Sas Tobacco Factory Photos and Premium High Res Pictures - Getty Images

 

Jean-Pol Tassin, neurobiologiste, a reçu de Philip Morris entre 1989 et 2000 environ 546 000 euros pour ses recherches. Jean-Pol Tassin affirme en 2010 que les cigarettiers n’ont pas volontairement produit l’addiction à la cigarette, il conteste également que l’ammoniac ajouté aux cigarettes le soit pour augmenter la dépendance16. Or dès le milieu des années 1960, Philip Morris augmentait le pH de la fumée, à l’aide d’ammoniac, afin d’accroître la proportion de nicotine libre, plus facilement absorbée par l’organisme18. Les recherches de Robert Molimard ont également été financées par Philip Morris à hauteur de 700 000 euros entre 1986 et 1998. Philip Morris justifie ce financement, en interne, par le fait que M. Molimard est « considéré en France comme un des experts les plus importants sur le tabagisme ». M. Molimard estime qu’il n’y a pas de dépendance à la nicotine et que l’interdiction de fumer est une « intrusion fascisante »16.

 

Japan Tobacco International - Architectes.ch

 

_ Pressions sur les États pour empêcher l’adoption de mesures contre le tabagisme

Au-delà des activités de lobbying, les multinationales du tabac exercent des pressions directes sur les États pour freiner l’adoption de mesures contre le tabagisme. Ces pressions passent notamment par des poursuites devant des tribunaux arbitraux contre les pays qui adoptent de telles mesures, par exemple l’Uruguay (affaire Philip Morris v. Uruguay) et l’Australie, et par la menace de lancer de telles actions, notamment contre les pays pauvres qui n’ont pas les moyens juridiques et financiers de se défendre ni d’assumer les conséquences éventuelles d’une condamnation19.

 

Par exemple, en 2017 le Togo n’a toujours pas mis en place le paquet neutre à la suite d’une menace de poursuite devant un tribunal arbitral formulée en 2010 par Philip Morris, en vertu d’un accord de libre-échange avec la Suisse20. Ces menaces sont renforcées par des travaux réalisés par des analystes concluant à des dommages et intérêts potentiels très élevés si des mesures de lutte contre le tabagisme étaient prises. Ainsi des dommages très élevés ont été évoqués dans le cadre de la proposition de mettre en place le paquet de cigarettes neutre au Royaume-Uni21, en Irlande22 et en France23.

 

Tobacco producers wait for new Government to set cigarette prices for next year | Romania Insider

 

Par ailleurs, l’industrie du tabac s’attache à faire durer autant que possible les procès qu’elle engage, afin de prolonger l’effet de dissuasion sur les autres pays tentés d’adopter des lois similaires. Ainsi, dans le cas de l’Australie et de sa décision de mettre en place le paquet de cigarettes neutre, des plaintes séparées ont été déposées par cinq pays (Cuba, le Honduras, l’Indonésie, la République dominicaine et l’Ukraine) à des dates différentes auprès de l’Organisation mondiale du commerce24British American Tobacco a reconnu apporter un soutien financier à l’Ukraine dans le cadre de cette plainte25. L’industrie du tabac a également apporté son soutien légal et financier au Honduras pour la même affaire26.

 

The Child Labor in Zimbabwe's Tobacco Fields | The Nation

 

_ Impact environnemental

L’industrie du tabac affecte l’environnement à plusieurs niveaux27,28,29 :

  • La culture du tabac nécessite des pesticides, qui polluent les sols ;
  • La culture et le séchage du tabac sont responsables d’une déforestationimportante car la culture nécessite des terres arables tandis que le séchage utilise le bois comme un combustible ;
  • La transformation du tabac entraîne l’émission de 16 millions de tonnes de CO2par an aux États-Unis, et était responsable de la production de 2,26 millions de tonnes de déchets solides et 209 000 tonnes de déchets chimiques en 1995 dans le monde ;
  • Les mégotsde cigarettes constituent une source de pollution importante, car ils contiennent de nombreuses substances dangereuses. Les mégots sont la principale pollution des océans30.

 

Source : //fr.wikipedia.org/ Août 2020

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Industrie_du_tabac/

 

Cancer Society blasts tobacco export | Stuff.co.nz

 

—————————

 

US main indexes fell sharply as Trump threatens China | Amwal Al Ghad

 

7 – ENTREPRISES ET MARCHÉS/ Bourse : la lente descente aux enfers des géants du tabac

 

Essor de la cigarette électronique, offensive des Etats contre le tabagisme… Les géants du tabac sont frappés de plein fouet par le bouleversement de l’industrie.

L’industrie du tabac est actuellement confrontée à de nombreux défis. Dans ce secteur à la peine, le géant du tabac Philip Morris International a fait sensation en confirmant mardi la rumeur d’un projet de fusion avec AltriaSéparés il y a près de 10 ans, les deux protagonistes vendent les même marques, comme Marlboro, l’un à l’international (comme son nom l’indique) et l’autre aux Etats-Unis. Reste que cette mégafusion en perspective apparaît comme un mouvement défensif, qui trahit les difficultés structurelles des cigarettiers, malmenés en Bourse du fait d’un environnement peu porteur (action de nombreux Etats contre le tabagismevéritable enjeu de santé public) et de l’engouement des investisseurs pour l’ISR (investissement socialement responsable, qui empêche de nombreux gérants de fonds d’investir dans les géants du tabac cotés en Bourse).

 

AMarkets suggests: Top Movies about finance and the stock markets PART 1

 

Les alternatives aux cigarettes classiques, comme le vapotage, le cannabis, ou encore le tabac qui n’est pas destiné à être fumé font florès et gagnent des parts de marché. Du coup, les ventes de cigarettes font grise mine… et les géants du tabac aussi. En 3 ans, Altria a ainsi fondu de 32% en Bourse et Philip Morris de 28%, tandis que les géants britanniques Imperial Brands (ex-Imperial Tobacco) et British American Tobacco ont perdu 49% et 41% respectivement, sur la même période. Si le rendement annuel des dividendes des géants du tabac, qui avoisine en moyenne 7%, peut sembler à première vue attractif du point de vue de l’actionnaire, ce dernier a de quoi être échaudé par ces parcours boursiers peu enviables, qui peuvent également étonner les investisseurs actifs depuis longtemps sur les marchés d’actions.

 

Stay cool – US stocks are about to go into 'melt-up'

 

Il faut dire que pendant de nombreuses années, les actions des compagnies du tabac ont été les valeurs refuge par excellence. Elles offraient en effet aux actionnaires et aux gestionnaires de fonds des flux de revenus réguliers et largement prévisibles. Il ne s’agissait donc pas d’un secteur que l’on aurait imaginé propice aux bouleversements. “Bien que les taux de tabagisme déclinent depuis de nombreuses années du fait de l’augmentation des taxes sur les produits du tabac dans le monde entier, les compagnies de tabac traditionnelles sont demeurées rentables, étant donné qu’elles ont poursuivi leur hausse des prix.

 

Elles n’avaient historiquement que peu de concurrents, et il n’existait guère de nouveaux produits susceptibles d’éloigner les clients de leurs marques préférées. Par ailleurs, la cigarette étant un produit addictif, les compagnies du tabac pouvaient être confiantes que leurs clients continueraient à acheter leurs produits. Et pourtant, tout a changé”, indique Alex Tedder, responsable des investissements actions mondiales et américaines de la société de gestion britannique Schroders.

 

Les systèmes alternatifs de distribution de nicotine, tels que les cigarettes électroniques et les produits au tabac chauffé, “représentent la première avancée technologique du secteur depuis des générations”, souligne l’expert. Ces produits gagnent désormais en popularité, les consommateurs étant à la recherche d’alternatives plus saines à la cigarette classique. “Ils ravissent des parts de marché et des bénéfices aux compagnies du tabac traditionnelles dans des pays tels que les États-Unis, le Japon, la Corée du Sud et l’Allemagne. Bien que les cigarettes électroniques ne représentent que 7% du marché américain de la nicotine, cette part pourrait passer à 50% au cours des cinq prochaines années”, rapporte-t-il.

 

Quels sont les risques des cigarettes électroniques selon l'OMS ?

 

_ Juul, fabricant de cigarettes électroniques

Des sociétés telles que Juul, qui fabrique des cigarettes électroniques et des produits de vapotage, sont à l’origine de ces bouleversements. “La cigarette électronique est une véritable innovation qui bouleverse l’industrie du tabac pour plusieurs raisons. Tout d’abord, des études montrent que le vapotage est moins nocif que la cigarette (un sujet qui continue toutefois de faire débat, NDLR). Ensuite, il est bien plus facile de contrôler la quantité de nicotine délivrée par le biais d’un dispositif de vapotage que celle absorbée en consommant une cigarette classique”, relève Alex Tedder.

 

Fondée il y a un peu plus de quatre ans, Juul fait figure de véritable success story. A tel point que le géant du tabac Altria a acquis une part de 35% dans la société en 2018 pour 13 milliards de dollars. “Cela montre bien l’impact que peuvent avoir les périodes de bouleversement et leur rentabilité potentielle. Si Juul n’est pas la première société à avoir introduit un produit de vapotage sur le marché, elle s’est distinguée en proposant un produit attractif et facile d’utilisation à un prix raisonnable.

 

La société a également bénéficié du fait qu’elle a été la première à proposer de multiples arômes, décision qui a été populaire auprès des consommateurs les plus jeunes, ainsi que de son autopromotion agressive sur les réseaux sociaux”, commente Alex Tedder. Un succès qui apparaît toutefois fragilisé par la réglementation accrue des produits de vapotage. A cet égard, San Francisco a récemment interdit la vente de tout produit de vapotage jusqu’à ce que de plus amples études soient menées sur leurs effets sur la santé.

 

Philip Morris to buy stake in algerian tobacco company | african markets

 

_ Investissements de Philip Morris International

Philip Morris International a investi 6 milliards de dollars depuis 2008 pour développer son propre système de chauffage du tabac (IQOS), dont elle a fait la promotion auprès des plus gros fumeurs. Elle a effectué une percée importante sur des marchés tels que le Japon. “Le cigarettier américain a même affirmé pouvoir envisager d’arrêter complètement de fabriquer des produits du tabac à l’avenir (!), vraisemblablement lorsque tous ses clients auront opéré la transition vers ses produits électroniques”, rapporte Alex Tedder. Si Philip Morris parvient tant bien que mal à s’adapter aux bouleversements de l’industrie du tabac, d’autres grands noms du tabac ne sont pas logés à la même enseigne, à l’instar d’Imperial Brands. Certes, ce dernier s’efforce de prendre pied sur le marché grâce à un concept de cigarette électronique. Mais “il a jusqu’à présent échoué à percer”, relève l’expert.

 

Cigarette électronique — Wikipédia

 

_ Accroissement des utilisateurs de cigarettes électroniques

Les fumeurs de cigarettes sont de moins en moins nombreux, mais les utilisateurs de cigarettes électroniques se multiplient. En 2017, 5,5% des Britanniques déclaraient utiliser une cigarette électronique, contre 3,7% en 2014, année où des données sur l’utilisation des cigarettes électroniques ont été collectées pour la première fois. “Les sociétés qui connaîtront le succès à l’avenir seront indubitablement celles qui embrassent le changement causé par les bouleversements et qui s’y adaptent. Inversement, celles qui ne s’adaptent pas ou qui cherchent à nier que ces changements se produisent pourraient facilement tomber dans les oubliettes”, met en garde Alex Tedder.

 

Source : www.capital.fr/ Août 2020

 

https://www.capital.fr/entreprises-marches/bourse-les-geants-du-tabac-partent-en-fumee-1348499/

 

Cigars 'are worse than cigarettes' warning after consumption doubled in a decade | Daily Mail Online

 

—————————

 

Les ventes de cigarettes s'effondrent depuis le début de l'année - Challenges

 

8 – Le nombre d’hommes fumeurs en recul en 2020, une première selon l’OMC

 

Selon le rapport de l’OMS, les hommes seront plus d’un million de moins en 2020 et en recul de cinq millions d’ici 2025. Une baisse liée «à l’attitude plus ferme des gouvernements face à l’industrie du tabac», assure le directeur de l’organisation. Le nombre d’hommes qui consomment du tabac va diminuer en 2020 pour la première fois, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Il va reculer aussi en Suisse. Depuis près de 20 ans, le total des fumeurs a baissé grâce aux femmes d’environ 60 millions, de 1,39 à 1,34 milliard de personnes.

 

Beyond Lung Cancer: Other Diseases Linked to Smoking - Hope From Within

 

«La baisse de la consommation chez les hommes constitue un tournant dans la lutte contre le tabagisme», affirme le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus. Elle est liée «à l’attitude plus ferme des gouvernements face à l’industrie du tabac», ajoute-t-il, alors même que la Suisse est régulièrement ciblée par des acteurs pour une politique plus conciliante envers ces acteurs.

 

5 Deadly Diseases Caused by Smoking - Samitivej Hospital - Bangkok Thailand

 

Selon le rapport de l’OMS publié jeudi, les consommatrices ont largement diminué dans le monde, de 346 millions, il y a près de 20 ans, à moins de 250 millions en 2018. En revanche, les hommes, qui constituent plus de 80% des consommateurs, ont été 40 millions de plus à utiliser des produits du tabac, passant de 1,05 à 1,09 milliard. Or, ils seront plus d’un million de moins en 2020 et en recul de cinq millions d’ici 2025 pour atteindre 1,087 milliard. Les estimations laissent penser à une diminution de 10 millions du nombre total pour les deux sexes par rapport à 2018 et une nouvelle baisse de 27 millions d’ici à 2025, où il ne devrait pas dépasser 1,3 milliard. Le rapport ne prend toutefois pas en compte les cigarettes électroniques sur lesquelles l’OMS va se prononcer en février.

 

Loi sur le tabac : des réponses à vos questions : faq santé - docteurclic.com

 

_ Des dispositifs gouvernementaux à renforcer pour atteindre les objectifs

Pour la Suisse selon l’OMS, le taux de prévalence de consommateurs de tabac devrait passer de 23,1% en 2018 à un peu moins de 23% en 2020. Et à un peu plus de 21,5% en 2025. Il reculera de 26,1% à 25,6% en 2020 chez les hommes et d’un peu plus de 20% à 20% chez les femmes. Depuis 2010, le tabagisme recule dans quelque 60% des États. «Les pays peuvent protéger le bien-être de leurs ressortissants» en lançant des dispositifs, affirme le directeur de la promotion de la santé à l’OMS Ruediger Krech. Pour autant, l’objectif de réduire de 30% le tabagisme d’ici à 2025 ne serait pas atteint malgré ses avancées. Au total, au rythme actuel, la diminution ne devrait s’établir qu’à 23%. Seuls 32 pays peuvent franchir le seuil des 30% de baisse. Chaque année, le tabagisme provoque plus de 8 millions de décès.

 

Cigarette : effets sur la santé.

 

Par région, les taux les plus élevés en 2018 étaient observés dans une partie de l’Asie. Mais ils devraient baisser. Le Pacifique occidental et l’Europe sont les zones où le recul est le plus lent. De plus en plus de pays dans le monde appliquent des dispositifs comme des taxes ou l’interdiction de communication publique sur le tabac. Mais «nous ne pouvons pas être satisfaits avec ce recul lent alors que plus d’un milliard de personnes consomment encore du tabac», a expliqué devant la presse Ruediger Krech. La baisse prévue chez les hommes «peut être renforcée» et contribuer à accélérer les efforts vers l’objectif de 2025, ajoute de son côté le chef de la lutte antitabac à l’OMS, Vinayak Prasad. Il veut une extension des actions nationales.

 

Source : www.letemps.ch/ AFP/ Publié jeudi 19 décembre 2019/ Modifié jeudi 19 décembre 2019/

 

https://www.letemps.ch/sciences/nombre-dhommes-fumeurs-recul-2020-une-premiere-selon-lomc/

 

Je veux améliorer ma consommation de tabac, c'est ma Priorité Santé | Pharmacie Principale

 

—————————

 

Economie] Le gouvernement vers une hausse de la fiscalité du ...

 

9 – Sept millions de morts causées par le tabac chaque année

 

L’OMS profite de la Journée mondiale sans tabac pour publier un rapport évaluant les coûts sanitaires et économiques du tabagisme. Et, pour la première fois, l’organisme évalue l’impact environnemental du tabac dans le monde. « Le tabac est une menace pour nous tous », soutient la directrice générale sortante de l’OMS, Margaret Chan, dans un communiqué. Il « aggrave la pauvreté, bride la productivité économique, pousse les ménages à faire de mauvais choix alimentaires et pollue l’air intérieur », a-t-elle poursuivi.

 

Le tabagisme tue maintenant plus de 7 millions de personnes par année, un nombre qui a pratiquement doublé depuis le début du 21e siècle, où 4 millions de personnes mouraient par année à cause de ce phénomène. Le tabac tue la moitié des gens qui en consomment, selon le rapport de l’OMS, ce qui en fait la principale cause évitable de maladies non transmissibles.

 

Tabac Généralités - Quel risque ? - Fiches santé et conseils médicaux

 

À lire aussi :

 

Santé. Les enfants, premières victimes de l'industrie du tabac

 

_ La pauvreté comme facteur de risque

Les personnes pauvres sont principalement touchées par le tabagisme et ce dernier constitue une cause importante de disparité en matière de santé entre riches et pauvres, selon l’OMS. Elle précise que plus de 80 % des décès attribuables au tabagisme surviendront dans des pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire d’ici 2030. L’OMS estime que le tabac pourrait tuer 1 milliard de personnes au cours du 21e siècle.

 

La consommation de tabac tue plus de 7 millions de personnes ...

 

Le tabagisme engendre également des pertes économiques de l’ordre de 1400 milliards de dollars en dépenses de santé et en perte de productivité. Une somme qui représente 1,8 % du produit intérieur brut (PIB) mondial. « S’ils prennent des mesures draconiennes de lutte antitabac, les gouvernements peuvent préserver l’avenir de leur pays en protégeant les consommateurs et les non-consommateurs de tabac contre ces produits mortels, en générant des recettes visant à financer les services de santé et les autres services sociaux, et en préservant leur environnement des ravages causés par le tabac », estime Mme Chan.

 

OMS | Statistiques: déterminer les tendances dans le domaine de la ...

 

_ Néfaste pour l’environnement

Le rapport de l’OMS indique que le tabac est également néfaste pour l’environnement, puisque les déchets du tabac sont les plus répandus dans le monde. Ils « contiennent plus de 7000 produits chimiques toxiques qui empoisonnent l’environnement, y compris des substances cancérogènes ». Les fumeurs jettent près des deux tiers des 15 milliards de cigarettes vendues chaque jour dans le monde dans l’environnement, selon le rapport de l’OMS. La culture du tabac est également partiellement responsable de la déforestation, puisqu’un arbre est brûlé pour 300 cigarettes.

 

13 Serious Effects of Cigarette Smoking on Environment and Human ...

 

L’agence onusienne prône des « mesures fortes » afin d’enrayer le fléau du tabagisme. Elle prône notamment l’interdiction du marketing, de la publicité, et appelle à étendre l’interdiction de fumer dans les lieux publics intérieurs et sur les lieux de travail. Une hausse des prix et des taxes sur le tabac serait également une bonne mesure pour en décourager la vente.

 

Source : //ici.radio-canada.ca/ Avec les informations de Agence France-Presse/ 30 mai 2017/

 

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1036642/organisation-mondiale-de-la-sante-oms-tabagisme-mort-7-millions/

 

Mois sans tabac : Vous fumez encore ? Savez-vous où va l'argent ...

 

—————————

 

 

10 – L’état du marché de la cigarette électronique en 2019

 

Arrivée en France en 2010, la cigarette électronique était alors vue comme une simple curiosité notamment chez les fumeurs. Cet outil devait permettre de réduire l’addiction au tabac et de réaliser des économies, les taxes sur les cigarettes devenant de plus en plus insupportables dans les foyers. Si en 2019 le marché de la cigarette électronique et des e-liquides semblent au beau fixe, leur adoption par le grand public n’a pas été un long fleuve tranquille.

 

Déclarations d'impôts : quand Bercy s'emmêle les pinceaux avec son ...

 

_ Un coup de pouce du gouvernement français et un renforcement du marché

Depuis 2016, les ventes de cigarettes électroniques et des accessoires associés repartent à la hausse. La directive européenne sur les produits du tabac imposé par le gouvernement français vient en aide à la vape, qui échappe par la même occasion à une interdiction sur le territoire grâce à la Tobacco Products Directive ou TPD. La TPD permet en effet d’encadrer les produits de la vape en tant que produits du tabac connexe, tout en imposant aux pays membres de l’Union Européenne une certaine réglementation. A partir de cette date, le marché de la vape s’est considérablement professionnalisé. Les ventes ont régulièrement augmenté (+17% en 2017 et +21% en 2018). La France est devenue le troisième marché mondial de la cigarette électronique après les Etats Unis et le Royaume Uni.

 

 

_ Année 2019, un bon cru pour la cigarette électronique ?

Depuis le 1er janvier 2018, on constate une hausse sensible du marché du grossiste en cigarette électronique. Des études scientifiques récentes ont également permis de mettre en évidence que la vape favorisait la diminution voire la fin de la consommation de tabac sans risque pour la santé. Les économistes estiment que ce marché a atteint le chiffre d’affaires de plus de 820 millions d’euros en France. Qu’en sera-t-il de 2019 ? Toutes les données initiales montrent que le marché de la vape reste sur une tendance haussière. Les annonces de l’augmentation du prix de la cigarette ne vont que renforcer ce marché dont il est aujourd’hui estimé qu’il dépassera le seuil du milliard d’euros en France dès 2020.

 

Source : www.latribune.fr/ L’état du marché de la cigarette électronique en 2019/  Par Article 07/08/2019/

 

https://www.latribune.fr/supplement/l-etat-du-marche-de-la-cigarette-electronique-en-2019-825386.html/

 

 

—————————

Peter Tosh, anti tobacco Bush doctor

 

Leave a reply