SANTE/ INNOVATIONS/ TECHNOLOGIES MEDICALES : notre santé, aujourd’hui et demain
26 janvier 2020  >  By:   >  A LA UNE, INFORMATIONS GENERALES, SANTE PUBLIQUE/ TECHNOLOGIES MEDICALES  >  No Comment   //   133 Views

 

« Innovations/ VIH/ Des innovations pour améliorer la prévention et le traitement des patients : Cette année, la conférence internationale sur le Sida (IAS) s’est déroulée à Mexico du 21 au 24 juillet. L’occasion pour la communauté scientifique de partager les dernières innovations en matière de prévention, et d’amélioration des traitements. Le point sur ce qui a été annoncé. Il n’existe pas encore de vaccin contre le VIH, mais la recherche continue d’avancer et des améliorations voient régulièrement le jour. Lors de l’IAS, des chercheurs ont partagé leurs dernières avancées concernant la prévention de la transmission du virus et l’amélioration du traitement des patients. »

 

Résultat de recherche d'images pour "nnovations/ VIH/ Des innovations pour améliorer la prévention et le traitement , 2019"

 

————————–

 

Image associée

 

1 – Notre santé en 2019 : 15 innovations révolutionnaires

 

Chaque année, de nouvelles découvertes débouchent sur des technologies ou des traitements qui révolutionnent la médecine. On soigne de mieux en mieux et de plus en plus avec un minimum d’effets secondaires. Le point.

La recherche scientifique progresse à vitesse grand V. De nouveaux outils numériques et l’application de l’intelligence artificielle dans le champ de la santé ont ouvert la voie à de nouvelles techniques de soins, à l’élaboration de médicaments de plus en plus ciblés, à la conception de prothèses sur mesure, à une meilleure prise en charge de certains handicaps

 

De nombreuses maladies (il n’y a pas encore si longtemps mortelles) comme les cancersles maladies cardiovasculaires ou neurovasculaires … peuvent être guéries. Et la prévention n’est pas en reste avec des vaccins de plus en plus performants. Panorama parmi les principales indications (rhumato, gynéco, gastro, cardio…), des dernières avancées dont nous allons bénéficier.

 

Résultat de recherche d'images pour "medical, infant, innovations, 2019"

 

_ Enfant

. Trisomie 21 : un nouveau test de dépistage prénatal

L’amniocentèse est le seul moyen d’établir le diagnostic de trisomie 21 avec certitude. Mais cet examen, qui consiste à prélever avec une aiguille du liquide dans la poche amniotique, induit des fausses-couches dans 0,5 à 1% des cas. Un tout nouveau test, non invasif, analyse l’ADN du futur bébé qui circule dans le sang maternel. D’une grande fiabilité (99%), il pourrait diviser le nombre d’amniocentèse par 3 ou 4, selon la Haute Autorité de Santé (HAS). Ce dépistage prénatal (DPNI) est désormais réalisé gratuitement dans beaucoup d’hôpitaux publics de France.

 

Résultat de recherche d'images pour "medical, Autisme : des robots amis, innovations, 2019"

 

. Autisme : des robots amis

Le robot Leka, imaginé par deux jeunes ingénieurs français, est en dernière phase de développement. Sa forme sphérique lui permet de se déplacer rapidement au sol pour interagir avec les jeunes patients autistes qui ne parviennent pas à communiquer avec les êtres humains qui les entourent.

Ce petit bijou de technologie est déjà expérimenté avec succès dans plusieurs établissements de soins spécialisés. Le robot QT, en cours d’évaluation à l’université du Luxembourg, propose également de connecter les enfants avec le monde extérieur. Cet humanoïde haut de 60 cm environ maintient leur attention, les incite à jouer avec lui et peut aussi leur apprendre à lacer leurs chaussures ou à se brosser les dents !

 

Résultat de recherche d'images pour "medical, Rhumato, innovations, 2019"

 

_ Rhumato

. Genou : la première prothèse connectée

Dans la majorité des cas, la prothèse de genou améliore la qualité de vie des patients. Mais il arrive aussi qu’elle soit cause de douleur ou d’infections. Développée au CHU de Brest (Finistère), une prothèse fabriquée par impression 3D – à partir d’un scanner du genou du patient –et bourrée de capteurs miniatures pourra repérer un début d’infection ou un défaut de fonctionnement mécanique. Ces informations pourront être transmises en temps réel au thérapeute. « Un gain en terme de sécurité », selon le chirurgien orthopédiste Éric Stindel, directeur du laboratoire qui coordonne ce projet. Un test sur 220 patients est en cours. Et si tout se passe bien, elle sera commercialisée d’ici 5 ans.

 

Résultat de recherche d'images pour "medical, Arthrose, innovations, 2019"

 

. Arthrose : stop à la destruction des cartilages

Les traitements actuels se contentent de soulager les douleurs provoquées par la maladie arthrosique, qui touche environ dix millions de personnes en France. Mais aucun n’est en mesure de stopper son évolution.

Des chercheurs de plusieurs pays européens testent des injections de cellules souches dans les genoux de patients afin d’activer la régénération de leur cartilage. Du tissu adipeux riche en cellules souches est prélevé dans leur abdomen, puis infiltré dans l’articulation malade. Les premiers résultats sont très encourageants, mais il faut encore attendre un an pour prouver formellement l’efficacité du traitement.

 

Résultat de recherche d'images pour "ORL . Maladies respiratoires : une trachée artificielle "sur mesure", 2019"

 

_ ORL

. Maladies respiratoires : une trachée artificielle « sur mesure »

Des médecins de l’hôpital Avicenne de Bobigny (Seine-Saint-Denis) ont réussi à transformer en trachée, une portion d’aorte abdominale, prélevée sur des donneurs décédés. Cet organe artificiel a été implanté sur des patients souffrant de troubles respiratoires dus au rétrécissement de ce conduit qui amène l’air de l’arrière-gorge jusqu’aux bronches ou à des lésions cancéreuses. Les résultats, publiés cet été dans la revue scientifique Journal of American Medicine Association, sont prometteurs : 8 des 10 patients opérés respirent désormais normalement.

Une autre prouesse a été réalisée au CHU de Toulouse : une trachée en silicone médical 100% sur mesure, qui s’adapte parfaitement à l’anatomie de chacun. Posée sur 9 personnes, leur qualité de vie s’est nettement améliorée et aucun effet indésirable (inflammation, perforation ou déplacement de la prothèse) n’a été enregistré.

 

Résultat de recherche d'images pour "Gynéco . Papillomavirus : un vaccin plus performant", 2019"

 

_ Gynéco

. Papillomavirus : un vaccin plus performant

Une nouvelle version du vaccin contre le cancer du col de l’utérus est disponible en pharmacie depuis septembre dernier. Baptisé Gardasil 9, il protège contre neuf souches de papillomavirus humain (HPV), soit 90% des virus sexuellement transmissibles responsables de la cancérisation du col, mais aussi de cancers de la vulve, de la bouche et de l’anus, ainsi que des verrues génitales. L’ancien vaccin se limitait à 4 souches.

 

Résultat de recherche d'images pour "_ Cardio . Prévention : un électrocardiogramme au poignet 2019"

 

_ Cardio

. Prévention : un électrocardiogramme au poignet

La dernière montre connectée d’Apple (Apple Watch séries 4) est équipée de capteurs capables d’effectuer un véritable électrocardiogramme et d’alerter l’utilisateur en cas de dysfonctionnement cardiaque. Et si la personne reste immobile plus de 60 secondes après une chute, elle prévient les secours. À partir de 429 € pour le modèle de base.

 

Résultat de recherche d'images pour "Rectocolite hémorragique, hormones anti-inflammatoires 2019"

 

_ Gastro

. Rectocolite hémorragique : Des hormones anti-inflammatoires

La rectocolite hémorragique est une maladie inflammatoire chronique intestinale (Mici), douloureuse et invalidante. Elle touche essentiellement le colon et le rectum. Près de la moitié des malades ne sont pas soulagés par les médicaments existants.
Un médicament d’hormonothérapie (lab Abivax) qui active la production naturelle de molécules anti-inflammatoires, apporte une amélioration spectaculaire au bout de huit semaines : 70% des patients voient leur intestin cicatriser et leurs symptômes diminuer, et 35% sont en rémission complète. Une étude clinique plus approfondie est en cours et une mise sur le marché du médicament possible d’ici à fin 2020.

 

. Maladie de Crohn : des molécules prometteuses

Des chercheurs américains ont découvert chez la souris, des récepteurs d’hormones impliqués dans la détérioration des intestins des personnes atteintes de la maladie de Crohn. Cette pathologie inflammatoire chronique nécessite souvent de retirer par chirurgie les portions d’intestin trop endommagées. En bloquant le fonctionnement de ce récepteur à l’aide d’un médicament, ces interventions deviendraient inutiles. Et la qualité de vie des malades serait très améliorée.

 

Résultat de recherche d'images pour "Ophtalmo . DMLA : Un oeil bionique 2019"

 

_ Ophtalmo

. DMLA : Un oeil bionique

Cinq patients atteints d’une forme particulière de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), première cause de cécité dans les pays développés, ont été greffés d’un implant miniature ultra-performant (Pixium Vision). Posé sous la rétine, il leur a permis de distinguer à nouveau des signaux lumineux. Une rééducation de plusieurs mois est maintenant nécessaire pour pouvoir reconnaître des visages et lire quelques phrases.

 

. Vision : ViaOpta Daily

Cette application gratuite est destinée aux personnes mal voyantes. Il suffit d’orienter la caméra du smartphone vers l’objet à identifier (ustensiles, billets de banque…) pour que le système d’audiodescription par assistance vocale donne la réponse. Une aide pour faciliter la vie au quotidien. Sur Androïd et IOS.

 

Résultat de recherche d'images pour "Smokitten, cigarettes"

 

_ Sevrage tabagique

Pour arrêter de fumer : Smokitten

Mis au point avec le Cancéropole Auvergne-Rhône-Alpes, ce serious game gratuit propose de s’occuper d’un compagnon virtuel très particulier : un chaton fumeur qui souhaite en finir avec le tabac. L’idée est d’ouvrir son appli dès que l’envie de cigarette se fait sentir. Sur Androïd et IOS.

 

Image associée

 

_ Fatigue

. Au volant : un test pour détecter la fatigue

Des marqueurs biologiques du manque de sommeil – le taux de cortisol et d’enzyme amylase – ont été identifiés dans la salive. Grâce à ces informations, les chercheurs ont pu développer un test salivaire (un bâtonnet à placer dans la bouche), capable de mesurer objectivement notre degré de fatigue. Testé l’été dernier lors des départs en vacances sur plusieurs aires de repos de l’autoroute A7, il a permis aux conducteurs d’apprécier leur niveau de somnolence et de reporter, si nécessaire, leur trajet pour éviter le pire.

 

 Résultat de recherche d'images pour "santé, Neuro, Phobies, avatarn innovations, 2019"

 

_ Neuro

. Phobies : un avatar … psychiatre

L’idée n’est pas totalement nouvelle puisque des centaines de patients soulagent déjà à l’hôpital leur claustrophobie (peur panique de l’enfermement) ou leur agoraphobie (celle des grands espaces) à l’aide de la réalité virtuelle.

Des chercheurs britanniques de l’université d’Oxford ont introduit un avatar dans leur programme de simulation. Ce petit personnage qui remplace le psychiatre délivre des conseils personnalisés, encourage et rassure quand il le faut, incite à monter sur un arbre pour sauver un chat ou à marcher sur une plateforme suspendue en haut d’un immeuble. Leur dispositif a été évalué sur une centaine de patients : après seulement quatre semaines de traitement, à raison d’une séance de 30 minutes trois fois par semaine, leur peur du vide a baissé des deux tiers. Stupéfiant !

 

Image associée

 

. Migraine : un nouveau médicament

Lorsque les crises de migraine sont fréquentes ou très sévères, un traitement de fond préventif s’impose. Les médicaments principalement prescrits sont des antidépresseurs, des antiépileptiques ou encore des antihypertenseurs. Mais plus de 20% des patients ne sont pas soulagés ou présentent une contre-indication.

Un formidable espoir se profile avec l’arrivée de nouvelles molécules qui stoppent la libération dans le cerveau des protéines qui déclenchent les crises. « La première (l’erenumab), autorisé en Europe depuis cet été, réduit d’environ 75% la fréquence des migraines, à raison d’une injection sous-cutanée tous les 28 jours », précise le Dr Anne Donnet, neurologue au CHU de la Timone, à Marseille. Sa commercialisation est attendue d’ici quelques mois en France.

 

Source : www.femmeactuelle.fr/ Le 3 janvier 2019/

 

https://www.femmeactuelle.fr/sante/sante-pratique/notre-sante-en-2019-15-innovations-revolutionnaires-2073365/

 

Image associée

 

————————–

 

Résultat de recherche d'images pour "VIVATECH 2019, medical, health,""

 

2 – DIGITAL – NUMÉRIQUE : VIVATECH 2019, VITRINE DES INNOVATIONS EN E-SANTÉ

 

La santé numérique s’était donnée rendez-vous la semaine dernière à VivaTech, salon des innovations technologiques et des start-up. L’occasion de rencontrer les entrepreneurs qui dessinent la santé de demain. De même que les années précédentes, la santé a occupé une place de choix parmi les milliers d’exposants et intervenants venus présenter leurs projets et réalisations numériques. Pendant trois jours, les visiteurs ont pu découvrir des centaines d’innovations destinées à améliorer les parcours de soins et l’expérience patient.

 

Résultat de recherche d'images pour "VIVATECH 2019, medical, health, innovations, VIVATECH 2019""

 

Premier domaine représenté, celui de la télémédecine, avec la présence de plusieurs jeunes sociétés recherchant de la visibilité et des partenaires financiers, comme DoctoConsult (plate-forme de visio-consultation destinée à la psychiatrie, la nutrition et l’addictologie), Qare (téléconsultation en entreprise) et Tessan (cabines de téléconsultation proposées aux pharmaciens d’officine). Autre domaine phare, celui des objets connectés à usage de télésurveillance et de monitoring des pathologies chroniques.

 

Résultat de recherche d'images pour "Ellcie Healthy, health, innovation, Ellcie Healthy""Résultat de recherche d'images pour " Withings, health, innovation""

 

Outre le français Withings (montres, bracelets, balances, capteurs pour le sommeil et la tension artérielle…), citons les deux start-up Nimb et Skylabs, qui proposent des bagues connectées permettant d’alerter en cas de crise cardiaque, d’hypoglycémie ou de chute. Des dispositifs destinés notamment aux personnes âgées. Dans les domaines de l’optique et de l’audiologie connectées, plusieurs Medtech sont venues présenter leurs dispositifs médicaux, comme Acustis (audioprothèses) et Ellcie Healthy (lunettes munies de capteurs permettant de prévenir les chutes et l’endormissement au volant ; ces lunettes sont actuellement distribuées dans le réseau Optic 2000 sous la marque Prudensee®).

 

Résultat de recherche d'images pour "laboratoire Urgo, health, innovation, laboratoire Urgo""

 

Autre marché où l’innovation mérite d’être soulignée : celui des bandeaux de sommeil connectés, avec les deux solutions françaises présentées par la start-up Dreem (dont J&J et la BPI sont récemment entrés au capital) et le laboratoire Urgo. Ce dernier vient de lancer Urgonight®, une solution d’entraînement cérébral destinée à améliorer la qualité du sommeil, récompensée aux CES 2019 Innovation Awards. Ce nouveau dispositif est issu d’une technologie utilisée dans les centres du sommeil.

 

Et bien sûr les nombreuses sociétés spécialisées dans l’IA venues présenter leurs applications dans la santé : medicus.ai (automatisation et interprétation des résultats de biologie médicale), Anamnèse (logiciel permettant d’enregistrer ses habitudes de vie et ses symptômes, en prévision d’une consultation médicale) ou Observia, qui travaille avec le groupe Sanofi au développement d’une plate-forme algorithmique d’accompagnement en officine de patients souffrant de maladies chroniques…

 

Résultat de recherche d'images pour "Kap Code, medical, innovation""

 

_ Des laboratoires pharmaceutiques peu nombreux mais présentant des projets ambitieux
Outre le soutien à 24 start-up de la e-santé (dont Kap Code, Observia, Tessan, Yuni, Anamnèse…), le leader français de la pharmacie s’est distingué en participant au TechCrunch Hackathon, en partenariat avec Cegedim et IBM. Objectif : identifier en deux jours des solutions de médecine prédictive et personnalisée. Autre Big Pharma présente, le suisse Novartis, qui a profité de VivaTech pour annoncer l’ouverture en France de son deuxième hub numérique, Biome, tourné vers les nouvelles technologies, le Big data et l’exploitation des données cliniques.

 

Enfin, les GAFAM étaient bien sûr présentes. Parmi les projets santé les plus innovants et les plus spectaculaires, citons le casque de réalité mixte HoloLens 2 de Microsoft, doté d’un ordinateur holographique qui fait apparaître, dans le monde physique, des objets en 3D, avec lesquels on peut interagir. Cette solution devrait être utilisée d’ici 5-10 ans par les services d’urgence médicale, les équipes chirurgicales et les concepteurs de blocs opératoires. Parmi les autres usages de la réalité mixte soutenus par Microsoft, une mention spéciale revient à la solution Hol’Autisme, destinée aux jeunes autistes pour leur permettre d’acquérir des habilités sociales.

 

Résultat de recherche d'images pour "VIVATECH 2019, health, VIVATECH 2019""

 

Autres projets présentés à Vivatech dans le domaine de la santé et de la prévention : 
– Autre projet d’envergure présenté par Microsoft 
: l’application Seeing AI, destinée aux personnes aveugles et malvoyantes. Cette solution leur décrit l’environnement dans lequel elles se situent afin de les aider à mieux l’appréhender (commentaires de l’environnement grâce à la caméra du smartphone). L’appli permet de zoomer sur un objet en particulier, de lire un texte sur un document ou sur l’appareil photo du mobile. 

 

Le groupe américain a aussi présenté le projet Premonition, qui consiste à utiliser des drones pour attraper des moustiques et les équiper de capteurs permettant d’analyser les agents pathogènes qu’ils transportent. L’objectif est de prévenir l’apparition ou le développement de maladies infectieuses (Zika, Ebola, Chikungunya, MERS).

 

Résultat de recherche d'images pour "VIVATECH 2019, health, Valeo""

 

– Le Health & Well-being Experience de l’équipementier automobile Valeo : des capteurs mesurent et analysent l’état émotionnel du conducteur. L’objectif est de le (re)placer dans un contexte de bien-être pour diminuer le stress et rétablir le niveau de vigilance nécessaire à une conduite sécurisée (adapation de la lumière, des odeurs, de la température de l’habitacle, etc.)

 

Valeo s’est associé à une start-up pour développer ces capteurs qui permettent de mesurer les rythmes cardiaque et respiratoire du conducteur. Autre initiative intéressante présentée par l’équipementier : le partenariat avec G7 qui a équipé de capteurs 20 taxis parisiens pour qu’ils mesurent le niveau de particules fines dans l’atmosphère. Là aussi, l’objectif est de protéger le conducteur et son véhicule, en actionnant la fermeture du volet de recyclage pour éviter d’encrasser le filtre à air. Une cartographie des zones les plus polluées de Paris et de la région parisienne pourra être élaborée au fur et à mesure de l’équipement des véhicules, permettant ainsi d’envoyer des messages d’alerte.

 

Résultat de recherche d'images pour "VIVATECH 2019, health, Atos, Azur Drones.""

 

– l’AP-HP a annoncé l’expérimentation d’un projet de livraison d’échantillons médicaux par drones, en partenariat avec Atos et Azur Drones. Ces livraisons se feront entre établissements du groupe hospitalier parisien.

– La start-up Sweepin propose un service d’accueil et de guidage aux patients fréquentant un établissement hospitalier. Grâce à ce système de géolocalisation, l’appli de l’hôpital permet de transmettre des informations sur ses rendez-vous et guide pas à pas jusqu’au service où ont lieu la consultation ou l’intervention.

 

Résultat de recherche d'images pour "VIVATECH 2019, Lili smart""

 

– Lili smart édite des solutions digitales pour les assureurs, hôpitaux, laboratoires, acteurs du maintien à domicile des personnes âgées.

– Ullo a présenté Inner Garden, une thérapie douce reposant sur un mécanisme de réalité étendue, destinée aux personnes souffrant de troubles cognitifs (Alzheimer, TSA, TDAH…) afin de les aider à réguler leur anxiété.

– Docteur House est un projet développé par Sodexo et le cabinet de conseil Bengs. Il s’agit d’une plate-forme de services destinée à aider les professionnels à installer leur maison de santé (démarches administratives, étude d’opportunité, plan de financement, gestion du projet immobilier, aide à l’élaboration du projet de santé, logistique du cabinet…). La plate-forme centralise l’ensemble des informations et des services auxquels peuvent accéder les cabinets médicaux et les PS.

 

Résultat de recherche d'images pour "Damae Medical, innovation""

 

– Invitée du groupe LVMH et récompensée par le Prix Clémentine Veuve Clicquot, Anaïs Barut est venue présenter les derniers développements de Damae Medical, une start-up qu’elle a confondée en 2013 avec deux associés. Cette jeune société développe un microscope issue d’une technologie développée par le CNRS, qui s’applique directement sur la peau afin de diagnostiquer les cancers de la peau.

 

Pour aller plus loin, découvrez notre étude sur la révolution annoncée de l’intelligence artificielle en santé.​

 

Source : www.lesechos-etudes.fr/ VIVATECH 2019/ VITRINE DES INNOVATIONS EN E-SANTÉ/ Écrit le 22 mai 2019/ Par Hélène CHARRONDIERE

 

https://www.lesechos-etudes.fr/news/2019/05/22/vivatech-2019-vitrine-des-innovations-en-e-sante/

 

Résultat de recherche d'images pour "VIVATECH 2019, health, VIVATECH 2019""

 

————————–

 

Résultat de recherche d'images pour "hiv, aids, innovations, IAS, Mexico""

 

3 – Innovations/ VIH : Des innovations pour améliorer la prévention et le traitement des patients

 

Cette année, la conférence internationale sur le Sida (IAS) s’est déroulée à Mexico du 21 au 24 juillet. L’occasion pour la communauté scientifique de partager les dernières innovations en matière de prévention, et d’amélioration des traitements. Le point sur ce qui a été annoncé. Il n’existe pas encore de vaccin contre le VIH, mais la recherche continue d’avancer et des améliorations voient régulièrement le jour. Lors de l’IAS, des chercheurs ont partagé leurs dernières avancées concernant la prévention de la transmission du virus et l’amélioration du traitement des patients.

 

Résultat de recherche d'images pour "sida, 2019, implant qui empêcherait une contamination pendant 12 mois""

 

_ Un implant qui empêcherait une contamination pendant 12 mois

Il existe déjà un système de traitement oral qui empêche la contamination par le virus du SIDA. La prise d’un médicament antirétroviral en continu ou avant un rapport à risque protège celui qui l’ingère de la contamination, mais peut s’avérer assez contraignante. Sur le même principe, des chercheurs ont développé un implant « à action prolongée » efficace pendant 12 mois. Le premier essai clinique du dispositif sur l’Homme est toujours en cours, mais a déjà été qualifié de « prometteur ».

 

Les 16 patients qui en sont actuellement dotés le supportent bien et l’implant diffuse la dose d’antirétroviral nécessaireUn implant dont l’efficacité irait jusqu’à 12 mois « pourrait représenter une solution prometteuse pour ceux qui ont du mal à se conformer à un traitement quotidien », a déclaré Anton Pozniak, le président de l’IAS. D’autres tests seront toutefois nécessaires pour comparer l’efficacité de l’implant à la prise orale d’un médicament rétroviral.

Pour les femmes, un anneau intravaginal diffusant en continu du dapivirine (un médicament rétroviral) pendant 1 mois est en train d’être testé. « On est en train de créer de nouveaux outils qui s’adaptent aux réalités vécues par les populations », a expliqué M.Pozniak.

 

Résultat de recherche d'images pour "hiv, aids, new drug, innovation, drug, aids, 2018, 2019""

 

_ Faciliter la vie des patients

Aujourd’hui il est possible de contenir l’évolution de la maladie grâce à la trithérapie, un protocole contraignant et coûteux. Dès l’année prochaine, une injection hebdomadaire d’antirétroviraux pourrait se substituer à la prise de comprimés quotidienneUne étude française, Quatuor, de l’ANRS (Agence nationale de recherche contre le sida) a cherché à savoir si la prise de comprimés rétroviraux pourrait être espacée tout en gardant le même niveau d’efficacité.

 

Les résultats démontrent qu’effectivement « la prise de comprimés quatre jours sur sept permet de conserver le même niveau d’efficacité ». Sont aussi attendus les résultats d’études qui visent à savoir s’il est possible de limiter la « charge médicamenteuse » des patients en ne leur donnant plus que 2 molécules (bithérapie) au lieu des 3 utilisées actuellement dans le protocole de trithérapie.

 

 Résultat de recherche d'images pour "dolutegravir, Tivicay, aids""

 

_ Les derniers résultats du dolutegravir rassurants

Le dolutegravir (commercialisé sous le nom Tivicay) est considéré comme l’un des meilleurs traitements contre le VIH disponible actuellement. Il serait plus efficace, mais aussi plus simple à utiliser que d’autres produits. Les patients développent aussi moins de résistances et subissent moins d’effets secondaires que lors de la prise d’autres formules. Mais l’année dernière, des doutes concernant ce médicament ont fait leur apparition, notamment après la publication d’une étude au Botswana qui montrait des risques importants de malformations de la moelle épinière et du cerveau des enfants lorsque leur mère était traitée avec du dolutegravir lors de la grossesse.

 

Résultat de recherche d'images pour "dolutegravir, Tivicay, aids""

 

Les dernières statistiques sont pourtant rassurantes : 3 cas de malformations pour 1 000 cette année au Botswana et aucun cas n’a été rapporté dans une étude menée au Brésil. En conséquence, l’OMS « recommande fortement le dolutegravir comme choix de traitement préféré contre le VIH », « en raison des énormes bénéfices qu’il apporte », même pendant la grossesse. L’organisation souhaite toutefois que les femmes soient informées des risques inhérents à la prise de ce médicament et qu’elles puissent avoir accès aux services de la planification familiale.

 

Source : https://demarchesadministratives.fr/ Mis à jour le 31/07/2019/ La Rédaction de DemarchesAdministratives.fr avec AFP

 

https://demarchesadministratives.fr/actualites/vih-des-innovations-pour-ameliorer-la-prevention-et-le-traitement-des-patients/

 

Résultat de recherche d'images pour "hiv, aids, new drug, innovation, drug, aids, 2018, 2019""

 

————————–

 

Résultat de recherche d'images pour "new, Fexinidazole"

 

4 – Santé/ Nouveau médicament : Un médicament innovant pour vaincre enfin la maladie du sommeil

 

65 millions de personnes, vivant dans les régions rurales les plus pauvres d’Afrique subsaharienne, sont des victimes potentielles de la terrifiante maladie du sommeil, transmise par les mouches tsé-tsé. Le Fexinidazole, nouveau traitement sous forme de comprimés, devrait permettre d’endiguer ce fléau. En novembre 2018, l’Agence européenne du médicament a rendu un avis favorable pour l’enregistrement du Fexinidazole, un nouveau médicament contre la maladie du sommeil (ou trypanosomiase humaine africaine).

 

Résultat de recherche d'images pour "mouches tsé-tsé, Fexinidazole, 2018, 2019"

 

En décembre de la même année, l’agence réglementaire de la République Démocratique du Congo enregistrait cette nouvelle entité chimique qui permettra d’enrayer, voire contribuera à éliminer, cette affection transmise par les mouches tsé-tsé, qui compte parmi les plus anciennes maladies tropicales. Les conditions dans lesquelles cette molécule a été produite, singulières à bien des égards, témoignent de la puissance de l’innovation « en communs » dans le domaine de la santé publique.

 

Résultat de recherche d'images pour "mouches tsé-tsé, Fexinidazole, 2018, 2019"

 

_ La maladie du sommeil, une affection fatale

65 millions de personnes, vivant principalement au sein des régions rurales les plus pauvres et les plus reculées d’Afrique subsaharienne, sont des victimes potentielles de la maladie du sommeil. Après une phase peu symptomatique caractérisée par des fièvres, la pathologie évolue irrémédiablement vers un stade neurologique. Les malades souffrent alors de graves perturbations du cycle du sommeil, de paralysies et d’une détérioration mentale progressive, évoluant, en l’absence de traitement, vers le coma et la mort. Les malades et leur famille sont immédiatement stigmatisés, affaiblis, incapables de travailler, ce qui accentue encore leur pauvreté.

 

Le seul traitement disponible à ce jour reposait sur 14 perfusions, combinées à un traitement oral pendant 7 jours, nécessitant que les patients soient hospitalisés. Seule une ponction lombaire douloureuse et complexe permettait de déterminer le stade de la maladie. Difficile à transporter et à stocker, le traitement posait de vrais défis dans des zones peu accessibles.

 

Résultat de recherche d'images pour "Fexinidazole"

 

Le Fexinidazole, en se présentant uniquement sous la forme de comprimés, constitue une avancée majeure dans le traitement de la maladie. L’histoire de ce médicament mérite qu’on s’y arrête.

 

Résultat de recherche d'images pour "mouches tsé-tsé, Fexinidazole, 2018, 2019"

 

_ Une plate-forme collaborative et ouverte

Cette molécule est l’aboutissement d’un partenariat public-privé d’un genre nouveau. C’est autour d’une plate-forme de recherche « ouverte » qu’ont collaboré la fondation internationale Initiative médicaments contre les maladies négligées (DNDi), Sanofi, géant de l’industrie pharmaceutique, et des experts originaires des pays endémiques. Située à Kinshasa en République Démocratique du Congo, cette plate-forme (appelée HAT) a permis pendant une décennie de créer ou de réhabiliter des centres d’essais cliniques, de former du personnel de santé et d’assurer le transfert de technologie et de savoir-faire.

 

Avec l’équipe de DNDi, les professionnels congolais de la santé ont conduit les essais cliniques et constitué les données cliniques ; ces dernières ont permis de former un dossier réglementaire, évalué et validé par l’agence européenne du médicament. Le Fexinidazole résulte ainsi d’un modèle innovant, centré sur la collaboration Nord/Sud.

 

Résultat de recherche d'images pour "mouches tsé-tsé, Fexinidazole, 2018, 2019"

 

_ Une offre thérapeutique fortement déséquilibrée

Depuis une vingtaine d’années, les maladies tropicales dites « négligées », selon la terminologie des experts de l’Organisation mondiale de la santé, ne bénéficient pas de l’attention des laboratoires pharmaceutiques. L’absence de marché et de retour sur investissement (avec les marges habituelles des laboratoires) a dans ce domaine tari la recherche scientifique et médicale.

 

Au début des années 2000, l’expression « 10/90 gap » alerte sur le déséquilibre majeur des investissements de la recherche en santé en faveur des maladies touchant les pays les plus riches. Des pans immenses de la population mondiale sont laissés à l’écart des progrès scientifiques.

 

Source : www.ouest-france.fr/ l’édition du soir SANTÉ/ Vendredi 22 Mars 2019/

 

https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/46996/reader/reader.html#!preferred/1/package/46996/pub/68174/page/10/

 

Image associée

 

————————–

 

Résultat de recherche d'images pour "health, artificial intelligence"

 

 

 

Leave a reply