MEDICAL/ SANTE : découvertes, innovations, technologies
5 mars 2018  >  By:   >  DEMAIN L’AFRIQUE, DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL, SANTE PUBLIQUE/ TECHNOLOGIES MEDICALES, SCIENCE/ TECHNOLOGIES D’AVENIR, Uncategorized  >  No Comment   //   567 Views

« Innovateurs africains : Tests de dépistage, techniques de reforestation, logiciels, plantes résistantes à la sécheresse, paiement par carte de crédit sans fil… Les Africains innovent, et pas seulement au Nigeria, au Kenya et en Afrique du Sud. Du Burkina au Rwanda, en passant par le Cameroun et la diaspora, des jeunes et moins jeunes se distinguent par leurs inventions. Arthur Zang, concepteur du Cardio Pad : Le polytechnicien camerounais a inventé le Cardio Pad en 2011, à l’âge de 24 ans. Sa tablette médicale permet de suivre à distance la fréquence cardiaque d’un patient, à moindre coût, en transmettant les résultats par téléphone mobile.

Afin d’éviter des déplacements fréquents aux malades, il pense à cette tablette munie d’électrodes pour faire des électrocardiogrammes à distance et transmettre les résultats aux 40 cardiologues que compte le Cameroun. Prix Rolex 2014, il emploie à 28 ans sept ingénieurs dans sa société, Himore Medical, et planche sur un appareil d’échographie à distance. »

Résultat de recherche d'images pour "aids, hiv, innovation, Atripla, Quad, Sustiva"

Les années 2010, Atripla, Quad et récemment Sustiva…, derniers nés des molécules de co-formulation de plusieurs antirétroviraux « deux voir quatre en un », offrent un confort récent, et illustrent les progrès dans la modernisation et la simplification des traitements.

. Aujourd’hui en 2016, la toute dernière génération de médicament arrive, le TAF (Ténofovir Alafénamide) fait son apparition prochainement sur le marché européen, au printemps 2017. La Commission européenne ayant autorisé la mise sur le marché de ce traitement innovant de trithérapie contre l’infection au virus du sida de type 1, l’agrément vient d’être validé par le ministère. Cette nouvelle version de l’antirétroviral Truvada, le ténofovir alafenamide (TAF), confirme également son efficacité en termes de suppression du VIH.  Avec un comprimé par jour sans les effets néfastes du Truvada (notamment sur les reins et les os).

Résultat de recherche d'images pour "aids, hiv, medical advanced innovation"

Par rapport au TDF, actuellement utilisé pour le traitement anti-vih, le TAF est également actif à un dosage 10 fois inférieur. Autre différence entre les deux agents, c’est que le nouveau sélectionne mieux ses cellules cibles, de façon à permettre l’utilisation d’une dose inférieure de médicament. Il devient ainsi l’un des médicaments les plus efficaces actuellement à venir dans la lutte contre ce fléau et permet aux malades d’envisager l’avenir sur du long terme. Ce successeur de Truvada devrait s’appeler « Genvoya » (Ténofovir alafénamide, Emtricitabine, Cobicistat et Elvitégravir) un quatre en un aux effets secondaires très clairement réduits. Voilà que maintenant, des études ont commencé avec fenêtres d’ouverture sans traitement, ou bien un transport par nanoparticules sans cachet à absorber… etc, un objectif de confort maximum.

Mais à ce jour, la maladie ne se guérit toujours pas et reste donc mortelle sans médicaments ! Ces traitements allégés restent souvent assez lourds au quotidien et les malades sont en demande de vaccins ou d’éradication. Ce sont les prochains objectifs et enjeux actuellement en cours d’essai et de recherches sur cette maladie grave qui a causé la perte de millions de vies humaines…

Leave a reply