ECONOMIE NUMERIQUE : crypto-monnaies et monnaies électroniques (avancées, perspectives)
22 juillet 2019  >  By:   >  A LA UNE, ECONOMIE ET FINANCES, ELECTRONIQUE/ NUMERIQUE/ INFORMATIQUE, SCIENCE/ TECHNOLOGIES D’AVENIR  >  No Comment   //   125 Views

 

« Crypto-monnaies/ voici les meilleures performances en 2019 : Le marché des crypto-monnaies enregistre une forte hausse depuis le début de l’année 2019. Outre le Bitcoin, voici les devises électroniques qui ont le mieux performé sur les cinq premiers mois de l’année. Depuis le début du mois d’avril, le Bitcoin enchaîne les records : alors qu’elle a longtemps stagné autour des 3 000 $, la devise électronique phare a subitement pris 20% en une journée, avant de continuer son ascension pour franchir le seuil des 8 000$ il y a quelques jours. Depuis le début de l’année 2019, le Bitcoin a doublé de valeur, mais certaines crypto-monnaies populaires ont fait encore mieux. »

 

Résultat de recherche d'images pour "Cryptocurrencies, 2019"

 

———————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "Cryptocurrencies, Libra, Facebook"

 

1 – Pourquoi Libra est critiquée avant même son lancement ?

 

Comme prévu, Facebook a officiellement lancé sa monnaie virtuelle qui pourra être utilisée via Messenger et WhatsApp. Mais déjà, des voix s’élèvent contre cette cryptomonnaie accusée de faire le jeu du blanchiment d’argent ou de concurrencer les monnaies d’État. Lisa, Mastercard, Paypal, Vodafone, Free ou encore Uber et Lyft… Des dizaines de géants de la high-tech et du système bancaire, mais aussi des ONG, épaulent Facebook pour le lancement de Libra, une cryptomonnaie destinée aux utilisateurs de Facebook et de WhatsApp, soit plus de deux milliards d’internautes !

L’idée est simple : bénéficier d’un porte-monnaie virtuel pour acheter et vendre des biens, via la messagerie instantanée, sans passer par une banque. Le tout avec une devise équilibrée dont la valeur est indexée sur plusieurs monnaies en vigueur pour éviter toute spéculation. Date de lancement ? Début 2020.

 

Résultat de recherche d'images pour "Cryptocurrencies, Libra, Facebook, USA"

 

_ La France et les États-Unis y sont opposés

Le projet est très ambitieux mais il s’attire déjà les foudres des administrations. En France, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a rappelé qu’une entreprise privée ne pouvait pas créer une monnaie, concurrente des devises d’État. Du côté des États-Unis, où Facebook est sous le coup d’une enquête judiciaire pour la collecte et l’exploitation des données personnelles de ses membres, une parlementaire, qui dirige la Commission des Services financiers, exige que Facebook se présente devant le Congrès pour répondre aux inquiétudes et aux questions des représentants.

 

D’autres craignent que ce ne soit le moyen idéal pour blanchir de l’argent. Réponse de David Marcus, qui dirige cette nouvelle entité, au micro de France Info : « Si un réseau tel que celui-ci émerge avec beaucoup plus de transactions numériques, beaucoup plus de traçabilité, je pense qu’on va grandement améliorer l’efficacité des programmes anti-blanchiment et notamment à travers les porte-monnaie numériques qui seront régulés sur ce nouveau réseau. »

 

Résultat de recherche d'images pour "Cryptocurrencies, Libra, Facebook, france"

 

_ Au consommateur de décider si c’est un bon système ou pas ?

Du côté des consommateurs, Consumer Choice Center, équivalent de Que-Choisir à travers le monde, regrette que les législateurs réclament la suspension du projet : « Contrôler la réglementation sur Internet et les sociétés financières est important, mais la mentalité de « légiférer d’abord, d’innover plus tard », qui est apparue en réponse à

Libra, devrait mettre tous les internautes en pause. 

 

Si chaque nouvelle innovation Internet est désormais soumise à l’approbation du Congrès, ce serait un dangereux précédent pour l’avenir du choix du consommateur en ligne », a déclaré Yaël Ossowski, dirigeant de cette association de défense du consommateur. Les consommateurs ont le droit de choisir s’ils souhaitent utiliser des crypto-monnaies ou des réseaux sociaux, et sont conscients des risques et des avantages considérables qui en découlent. Les utilisateurs recherchent une alternative et s’intéressent aux nouveaux outils numériques en ligne. C’est pourquoi, il y a un tel intérêt. »

 

Fabrice Auclert/ Journaliste/ Publié le 23/06/2019

 

https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/internet-libra-critiquee-avant-meme-son-lancement-75230/

 

Résultat de recherche d'images pour "Cryptocurrencies, Libra, Facebook"

 

———————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "cryptocurrencies, financial, emoney, 2018, 2019"

 

2 – La crypto-monnaie n’est pas du vrai argent affirme Donald Trump

 

Technologie : Le président américain pense que la crypto-monnaie, dont la nature électronique la rend presque intraçable, pourrait faciliter les activités illégales. Le président américain Donald Trump a exprimé sa méfiance à l’égard des crypto-monnaies jeudi, affirmant qu’il ne s’agissait « pas d’argent » et avertissant que ceux qui ont des initiatives en ce sens doivent se conformer aux réglementations bancaires.

 

« Je ne suis pas un fan de Bitcoin et d’autres crypto-monnaies, qui ne sont pas de l’argent, et dont la valeur est très volatile et basée sur l’air du temps » a tweeté Trump. Il a ajouté que la crypto-monnaie, dont la nature électronique la rend presque intraçable, pourrait faciliter les activités illégales. Les crypto-monnaies prospèrent depuis le lancement du Bitcoin en 2009. Mais lorsque Facebook a dévoilé le mois dernier ses plans pour lancer sa propre monnaie virtuelle, le Libra, l’annonce a ébranlé les régulateurs financiers du monde entier.

 

Résultat de recherche d'images pour "facebook, cryptocurrency, donald trump"

 

_ Le Libra est « peu fiable »

Facebook va lancer l’an prochain une crypto-monnaie qui permettra aux gens de transférer de l’argent depuis leur smartphone, entre autre chose. Avec plus de deux milliards d’utilisateurs, la crypto-monnaie de Facebook pourrait complètement perturber le monde financier. Mais Trump a dit que le Libra est « peu fiable ». Il a également averti Facebook et d’autres entreprises que, si elles lançaient leur propre crypto-monnaies, elles devraient se conformer aux réglementations bancaires américaines et internationales. « Nous n’avons qu’une seule vraie monnaie aux Etats-Unis, et elle est plus forte que jamais », a-t-il tweeté. « Ça s’appelle le Dollar des États-Unis ! »

Un groupe de travail du G7 doit produire un rapport préliminaire sur les crypto-monnaies adossées à des actifs la semaine prochaine. Une rapport qui sera dévoilé lors d’une réunion des ministres des finances du groupe en France.

 

Résultat de recherche d'images pour "facebook, cryptocurrency, donald trump"

 

_ « Nous avons de sérieuses questions et potentiellement des réserves »

« Plus nous, les régulateurs internationaux, enquêtons sur ce projet, plus nous avons de sérieuses questions et potentiellement des réserves » a déclaré à l’AFP François Villeroy de Galhaut, directeur de la Banque centrale française. Son homologue américain à la Réserve fédérale a également abordé le sujet mercredi et jeudi lors de son témoignage devant le Congrès. « Je pense que nous devons faire une évaluation très prudente, patiente et approfondie des risques réels » a déclaré Jerome Powell jeudi, ajoutant que la taille du réseau de médias sociaux de Facebook souligne l’importance systémique du Libra.

 

Facebook s’est engagé à fournir une monnaie virtuelle stable qui peut être utilisée sur les smartphones et qui pourrait faire entrer dans le système financier plus d’un milliard de personnes « non bancarisées » – des adultes sans compte bancaire à ceux qui utilisent des services en dehors du système bancaire, comme les prêts sur salaire, pour joindre les deux bouts. L’omniprésence des smartphone dans la vie quotidienne de millions de personnes signifie que les portefeuilles numériques de Libra pourraient accroître l’utilisation des services bancaires, des services de cartes de crédit et du commerce électronique dans les pays en développement par exemple.

 

La rédaction de ZDNet.fr/ Par La rédaction de ZDNet.fr/ Vendredi 12 Juillet 2019/

 

https://www.zdnet.fr/actualites/la-crypto-monnaie-n-est-pas-du-vrai-argent-affirme-donald-trump-39887557.htm/

 

Résultat de recherche d'images pour "facebook data center"

 

———————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "bitcoin data center"

 

3 – Bitcoin et autres cryptomonnaies : Ce que vous devez savoir

 

Un peu partout dans le monde, de nombreux organismes de réglementation des marchés financiers et des banques centrales mettent régulièrement en garde les consommateurs quant aux risques que représentent les cryptomonnaies telles que le Bitcoin. L’Autorité a déjà sensibilisé les investisseurs au fait que l’anonymat des transactions en cryptomonnaie peut faciliter la tâche des fraudeurs.

 

Résultat de recherche d'images pour "bitcoin data center"

 

Visionnez la vidéo pour mieux comprendre les premières émissions de cryptomonnaie (PEC).

 

Image associée

 

Que sont les cryptomonnaies ?

Si certaines cryptomonnaies peuvent être utilisées comme forme de paiement ou comme moyen d’échange sur le réseau décentralisé, elles n’ont pas cours légal. Au Canada, seul le dollar canadien a cours légal, bien que certaines transactions puissent se régler dans une autre monnaie (par exemple, en dollars américains) à la suite d’une entente entre les deux parties.

 

Le Bitcoin est la plus importante et la plus connue des cryptomonnaies. Fondée sur le principe du particulier à particulier (peer to peer), elle est « décentralisée ». 

  • Contrairement à une monnaie qui a cours légal, le Bitcoin n’est pas émis par un gouvernement ou une banque centrale;
  • De façon générale, le Bitcoin est échangé lorsqu’une partie inscrit une transaction, appelée nœud (node en anglais) dans un logiciel appelé registre distribué ou chaîne de blocs.
  • Aucune institution financière n’intervient dans les transactions.

Il existe de nombreuses autres cryptomonnaies, comme Ethereum, Ripple et Litecoin. Aucune n’a cours légal.

 

Résultat de recherche d'images pour "fonctionnement des crypto monnaies, 2018, 2019"

 

Comment fonctionnent les cryptomonnaies ?

Les cryptomonnaies peuvent se gagner ou s’acheter.

L’émission et la gestion des cryptomonnaies se font au moyen de règles prédéfinies ou par l’intermédiaire d’algorithmes complexes à code source ouvert qui sont propres à chaque cryptomonnaie. Par exemple, l’émission de nouveaux Bitcoins repose sur des algorithmes de « minage » exécutés par des personnes, appelées « mineurs », grâce à des ordinateurs puissants et sophistiqués. En échange de leurs services, les mineurs reçoivent gratuitement des unités monétaires virtuelles qui pourront être échangées. Tout autre individu ne participant pas à ces activités de « minage » et désirant se procurer de la monnaie virtuelle doit l’acheter. 

 

Résultat de recherche d'images pour "crypto monnaies, finances, bourses, bourse"

 

Une cryptomonnaie est caractérisée par deux clés :

  • la première clé est « publique »; elle certifie l’existence et l’unicité de l’unité de monnaie virtuelle;
  • la deuxième clé est « privée »; elle équivaut à un code secret que le propriétaire entrepose dans son portefeuille électronique.

Une fois le portefeuille électronique constitué à l’aide de logiciels ou de plateformes destinés à ce type d’échange, les utilisateurs peuvent procéder à l’achat de biens ou de services, ainsi qu’à l’échange ou au transfert de cryptomonnaie. Ces types de transactions se font de manière pseudo-anonyme grâce aux clés utilisées.

Lors d’un paiement, le propriétaire d’une unité de cryptomonnaie valide celle-ci avec sa clé privée. Cette transaction est ensuite soumise à un réseau de mineurs qui atteste la propriété des unités de cryptomonnaie, validant ainsi la transaction et le transfert vers le nouveau propriétaire.

 

Image associée

 

Quels sont les risques associés aux cryptomonnaies ?

Voici certains risques liés à l’utilisation des cryptomonnaies.

 

Risque de volatilité

La valeur d’une cryptomonnaie est déterminée par l’intérêt que le public lui porte et repose strictement sur l’offre et la demande. La couverture médiatique d’une cryptomonnaie peut avoir une grande incidence sur sa valeur, et ce, sur une courte période, sans qu’aucun organisme ou mécanisme officiel n’encadre cette variation. En outre, il existe de nombreuses autres plateformes ou bourses numériques où les cryptomonnaies peuvent être négociées. Ces mécanismes peuvent offrir la même cryptomonnaie à des prix différents.

 

Risque de liquidité

Échanger une cryptomonnaie contre une monnaie ayant cours légal peut être difficile. Les canaux d’échange tels que les plateformes ne sont pas encadrés par des organismes de réglementation officiels ou des banques centrales. La spéculation sur la cryptomonnaie peut accentuer les écarts de prix acheteurs-vendeurs.

 

Résultat de recherche d'images pour "fonctionnement des crypto monnaies, 2018, 2019"

 

Risque technologique et opérationnel

Les cryptomonnaies peuvent être exposées au piratage informatique et au vol. La sécurité des portefeuilles électroniques, des plateformes d’échange et de transactions de cryptomonnaies n’est pas garantie. L’utilisateur s’expose au vol et à la perte totale de ses actifs.  

 

Risque juridique

Les cryptomonnaies ne sont pas nécessairement réglementées. Il est possible qu’aucun cadre juridique ne protège les consommateurs achetant des biens ou services au moyen de cryptomonnaies, et les bourses numériques peuvent exercer leurs activités sans se conformer aux lois applicables. Les bourses numériques peuvent être situées, et leurs dirigeants résider, à l’extérieur du Canada. Il pourrait donc être difficile d’intenter des poursuites contre eux.

 

Résultat de recherche d'images pour "cryptocurrencies, fidelity,"

 

Risque de participation à des activités criminelles, terroristes, frauduleuses ou de blanchiment d’argent

Les cryptomonnaies ont parfois été associées à des fraudes, à du blanchiment d’argent et à des activités criminelles ou terroristes.

 

Vous souhaitez spéculer sur l’évolution des cours des cryptomonnaies ou effectuer des transactions en cryptomonnaies ?

Assurez-vous de bien comprendre les caractéristiques de ces cryptomonnaies ainsi que les risques que vous courez.

 

Source : https://lautorite.qc.ca/ juin 2019

 

https://lautorite.qc.ca/grand-public/investissements/bitcoin-et-autres-cryptomonnaies/?oft_id=43612/

 

Résultat de recherche d'images pour "emoney versus cryptocurrencies"

 

———————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "best cryptocurrencies, financial market, cryptocurrency, 2018, 2019"

 

4 – Crypto-monnaies : voici les meilleures performances en 2019

 

Le marché des crypto-monnaies enregistre une forte hausse depuis le début de l’année 2019. Outre le Bitcoin, voici les devises électroniques qui ont le mieux performé sur les cinq premiers mois de l’année. Depuis le début du mois d’avril, le Bitcoin enchaîne les records : alors qu’elle a longtemps stagné autour des 3 000 $, la devise électronique phare a subitement pris 20% en une journée, avant de continuer son ascension pour franchir le seuil des 8 000$ il y a quelques jours. Depuis le début de l’année 2019, le Bitcoin a doublé de valeur, mais certaines crypto-monnaies populaires ont fait encore mieux.

 

Résultat de recherche d'images pour "cryptocurrencies, Binance Coin, financial market"

 

Le cours du Binance Coin multiplié par 5 !

Ci-dessous, voici le classement des meilleures performances des crypto-monnaies qui appartiennent au Top 20 des plus grandes capitalisation. Comme vous pouvez le voir, le Binance Coin, le Litecoin le Bitcoin Cash et l’EOS sont les quatre devise électroniques qui ont fait mieux que le Bitcoin en 2019. Si vous aviez acheté pour l’équivalent de 1 000€ en Binance Coin (BNB) au 31 décembre 2018, vous en auriez désormais 4 160€ : c’est la meilleure performance parmi les crypto-monnaies.

 

Malgré le piratage de 42 millions de dollars au début du mois de mai, la plateforme d’échange de crypto-monnaie Binance à l’origine du BNB connait toujours un vif succès, et elle s’emploie réellement à démocratiser les devises électronique avec de nombreux projets. Le Binance Coin permet aussi d’obtenir des frais réduits sur les transactions réalisées sur la plateforme.

 

Performance crypto-monnaies

Les crypto-monnaies classées selon leur performance © Presse-citron/

 

Résultat de recherche d'images pour "bitcoin performance, 2019"

 

Le Bitcoin dans le Top 5 des meilleures performances

En tant que devise électronique de référence, le Bitcoin se positionne toujours parmi les leaders du marché. Il est considéré par beaucoup comme une valeur refuge lorsque le marché des crypto-monnaies est chahuté, mais c’est aussi lui qui tire la performance de tout le reste des altcoins.

En 2019, c’est lui qui a largement contribué à remonter la valorisation du marché : le Bitcoin représente aujourd’hui 56% du marché (140 milliards de dollars, sur un marché total de 249 milliards), un pourcentage qui n’a pas cessé de monter depuis son ascension du début du mois d’avril. Il n’avait plus représenté autant depuis le mois de décembre 2017, à l’époque où il s’était rapproché des 20 000$.

 

Bitcoin Dominance

Bitcoin Dominance © Coinmarketcap

 

Image associée

 

Le Bitcoin SV loin derrière

La polémique avec le Bitcoin SV n’en fini plus d’enfler, et les dernières actualités lui ont permis de se rattraper. En effet, le sulfureux Craig Wright a déposé hier auprès de l’US Copyright Office le white paper de Bitcoin, affirmant par la même occasion être lui-même Satoshi Nakamoto. Une raison de plus pour se mettre la communauté historique de Bitcoin à dos, pour celui qui n’a jamais réussi à prouver avoir les clés des portefeuilles d’origine de Bitcoin.

 

Suite à cette annonce, le cours du Bitcoin SV s’est toutefois enflammé, passant de 63$ à plus de 116$ (+84%) en l’espace de quelques minutes. Il n’en reste pas moins que sa performance depuis le début de l’année reste faible (+25%) par rapport au Bitcoin, ou au premier fork – le Bitcoin Cash qui enregistre 178% de croissance en l’espace de 5 mois.

 

22 mai 2019/ Par Jean-Guillaume

 

https://www.presse-citron.net/crypto-monnaies-meilleures-performances-2019/

 

Résultat de recherche d'images pour "Cryptocurrencies, new data center"

Cryptocurrency Mining Data Centers | Bitcoin

———————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "New York stock market, cryptocurrencies, 2018, 2019"

 

5 – Classement de la monnaie virtuelle selon sa valorisation boursière 2019

 

La principale crypto monnaie est le Bitcoin qui a connu en août 2017 un « fork ». Un désaccord dans la communauté Bitcoin portant sur la vitesse des transactions a donné lieu à la naissance d’une nouvelle monnaie : le Bitcoin Cash, qui s’est alors immédiatement hissé en troisième position du Top 10 des cryptomonnaies et se maintient depuis lors dans ce Top 10.

 

Image associée

 

En effet, en parallèle du Bitcoin, existent de nombreuses autres crypto monnaies comme l’Ethereum par exemple qui a lui aussi connu un « fork » à l’été 2016. On peut également citer Ripple, Litecoin, Cardano, NEM, Monero, Stellar, ou Iota. Depuis 2009, date de la création du Bitcoin par Satoshi Nakamoto, plus de 2 000 cryptomonnaies ont vu le jour.

 

On retiendra que les crypto monnaies sont nombreuses, que de nouvelles peuvent voir le jour et challenger les poids lourds du secteur mais aussi que des désaccords au sein d’une communauté peuvent amener à un « fork » (fourche en français), soit une scission au sein de la communauté et la création d’une nouvelle monnaie à partir de la technologie de l’ancienne mais en y apportant des modifications.

 

Image associée

 

Coinmarketcap.com réalise un classement des crypto-monnaies en fonction de leur valorisation boursière.

Voici un état des lieux, alors que la bulle des cryptomonnaies s’est considérablement dégonflée. La fin d’année 2017 et le début 2018 ont en effet été marqués par un rallye haussier spectaculaire. Les choses se sont bien tassées depuis et la phase de consolidation qui a suivi, a permis de faire la part des choses entre les valeurs sûres et les jetons peu sérieux profitant de l’emballement autour des cryptomonnaies.

 

Soulignons d’ailleurs qu’en 2018, de nombreuses « arnaques à la bouilloire » ou « pump and dump » ont été signalées. Ces techniques de manipulation consistent à faire grimper artificiellement le cours d’une devise peu liquide préalablement achetée par des escrocs qui la vendent ensuite avec des profits quand les autres investisseurs l’achètent.

 

Dans ce contexte de consolidation de l’année 2018, le Bitcoin, qui a mieux résisté que la plupart des autres jetons, reste en 2019, à la première place des capitalisations boursières de crypto-devises. Rappelons que le cours du Bitcoin n’est pas corrélé à la conjoncture économique mondiale mais obéit plutôt à un effet momentum et que la plupart des autres monnaies virtuelles sont, elles, corrélées au cours de la première des cryptomonnaies.

 

Résultat de recherche d'images pour "Cryptocurrencies, Bitcoin, Ethereum, Bitcoin Cash, Ethereum, 2018, 2019"

 

  1. Bitcoin

Date de création : 2009

Capitalisation boursière au 18 juillet 2019 : 174,840 milliards de dollars

Croissance des cours sur 1 an (USD) : + 34 % environ

  1. Ethereum

Date de création : 2015

Capitalisation boursière au 18 juillet 2019 : 23,047 milliards de dollars

Croissance des cours sur 1 an (USD) : – 57 % environ

  1. Ripple (XRP)

Date de création : 2012

Capitalisation boursière au 18 juillet 2019 : 13,412 milliards de dollars

Croissance des cours sur 1 an (USD)  : – 38 % environ

 

Résultat de recherche d'images pour "Cryptocurrencies, Litecoin"

 

  1. Litecoin

Date de création : 2011

Capitalisation boursière au 18 juillet 2019 : 5,736 milliards de dollars

Croissance des cours sur 1 an (USD) : + 0,8 %

  1. Bitcoin Cash

Date de création : juillet 2017

Capitalisation boursière au 18 juillet 2019 : 5,321 milliards de dollars

Croissance des cours sur 1 an (USD) : – 65 % environ

  1. Tether

Date de création : 2015

Capitalisation boursière au 18 juillet 2019 : 3,993 milliards de dollars

Croissance des cours sur 1 an (USD) : + 1,20 % environ

  1. Eos

Date de création : 2017

Capitalisation boursière au 18 juillet 2019 : 3,565 milliards de dollars

Croissance des cours sur 1 an (USD) : – 56 % environ

 

Résultat de recherche d'images pour "Cryptocurrencies, Binance Coin"

 

  1. Binance Coin

Daté de création : 2017

Capitalisation boursière au 18 juillet 2019 : 3,060 milliards de dollars

Croissance des cours sur 1 an (USD) : + 105 % environ

  1. Bitcoin SV

Date de création : 2018

Capitalisation boursière au 18 juillet 2019 : 2,304 milliards de dollars

Croissance des cours depuis la création en novembre 2018 (USD) : + 45 % environ

  1. Stellar

Date de création : 2014

Capitalisation boursière au 18 juillet 2019 : 1,592 milliard de dollars

Croissance des cours sur 1 an (USD) : – 72 % environ.

 

Le 18 juillet 2019/ In « BITCOIN ET MONNAIE VIRTUELLE : INVESTIR DANS LA CRYPTO MONNAIE »

 

https://www.cafedelabourse.com/archive/article/bitcoins-monnaie-virtuelle-investir-crypto-monnaie/

 

Résultat de recherche d'images pour "New York stock market, cryptocurrencies,"

 

———————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "new luxembourg city,"

 

6 – ECONOMIE NUMÉRIQUE/ Digital Economy & Society Index : le développement technologique au service du citoyen

  • Le Luxembourg consolide sa transformation vers l’économie et la société numériques au sein de l’Union européenne

 

Le Digital Economy & Society Index (DESI), publié par la Commission européenne, examine l’évolution des pays de l’Union européenne (UE) vers une économie et une société numériques. Objectif: permettre aux Etats membres d’identifier leurs forces et faiblesses ainsi que les domaines qui nécessitent des investissements prioritaires. L’index 2019 place le Luxembourg en 6e position, avec un score de 61,8 points, face aux 59,5 points de l’année 2018, ce qui montre la progression des performances globales du pays dans le domaine digital.

 

Résultat de recherche d'images pour "luxembourg, 5G"

 

_ Le Luxembourg, particulièrement performant en connectivité

Pour évaluer l’évolution vers une économie et une société numériques, le DESI est composé de 30 indicateurs structurés en cinq composantes interdépendantes et pondérées :

  • la connectivité, qui se réfère au haut débit fixe et mobile, à la vitesse de connexion et aux tarifs, avec une pondération de 25% sur la note globale;
  • le capital humain, qui informe sur les compétences élémentaires et avancées, pondéré à 25%;
  • l’utilisation d’internet, que ce soit de services de contenu, de communication ou les transactions en ligne, avec une pondération de 15%;
  • l’intégration des technologies numériques, à savoir le passage des entreprises au numérique et au commerce en ligne, pondéré à hauteur de 20%;
  • les services publics numériques, qui reprend des aspects comme l’administration en ligne ou la e-santé, avec une pondération de 15%.

 

Dans l’édition 2019, la Finlande (score de 69,9), la Suède (69,5) et les Pays-Bas (68,9) occupent les trois premiers rangs. Le Luxembourg se classe 6e (61,8), la Belgique 9e (59,4), l’Allemagne 12e (54,4) et la France 15e (51,0).

 

Résultat de recherche d'images pour "new luxembourg city, banks, business, digital economy, luxembourg"

 

Le Luxembourg est particulièrement performant dans l’indicateur Connectivité, notamment l’adoption du haut débit fixe et mobile. En effet, il occupe la 2e position parmi les pays de l’UE, avec un score de 73,3 points. Le niveau de compétences numériques est également élevé et le Grand-Duché occupe la 3e position (score 69,9). L’utilisation d’internet par les particuliers est supérieure à la moyenne UE.

 

Tout en gardant une bonne position, le Grand-Duché est moins performant en ce qui concerne l’intégration des technologies numériques par les entreprises et les services publiques numériques. Dans les deux cas, le Luxembourg se situe en-dessous de la moyenne, mais les taux de progrès enregistrés au cours des deux dernières années indiquent que le pays s’occupe activement des deux domaines.

 

Résultat de recherche d'images pour "luxembourg, 5G"

 

_ L’amélioration de la vie quotidienne, au centre du développement technologique

En effet, le Luxembourg travaille sans relâche vers l’économie et la société numériques. Le programme gouvernemental présenté en décembre 2018 traduit la volonté de placer la digitalisation au centre des priorités. C’est ainsi qu’a été créé pour la première fois un ministère de la Digitalisation, pour faire avancer le développement technologique et des nouvelles stratégies, mais aussi pour améliorer le quotidien des citoyens et les processus administratifs.

 

Dans ce contexte, en septembre 2018 a été présentée la stratégie nationale pour l’introduction du 5G au Luxembourg. Des améliorations dans les domaines du télétravail, de la médecine à distance, des flux bancaires, de l’énergie et de la sécurité pourront être des retombées directes. Le nouveau superordinateur Meluxina, qui sera hébergé à Bissen, est un autre exemple des actions menées au Grand-Duché en faveur d’une société numérique. L’engagement du Luxembourg s’inscrit dans la stratégie européenne du marché unique numérique, qui vise à ouvrir des perspectives numériques aux citoyens et aux entreprises et à renforcer la position de l’Europe en tant que leader mondial dans l’économie numérique.

 

(Article rédigé par l’équipe rédactionnelle du portail www.luxembourg.lu)/ 04-07-2019/ Transformation digitaleLe Digital Economy & Society Index (DESI), publié par la Commission/

 

http://luxembourg.public.lu/fr/actualites/2019/07/04-DESI/index.html/

 

Résultat de recherche d'images pour "luxembourg, banks, affairs, business, digital economy, luxembourg"

 

———————————-

 

Résultat de recherche d'images pour "Cryptocurrencies, singapore stock exchange"

 

 

Leave a reply