CORONAVIRUS/AVIATION/ TRANSPORT AERIEN : un secteur durablement sinistré par la pandémie du Covid-19
5 mai 2020  >  By:   >  A LA UNE, ECONOMIE ET FINANCES, INFORMATIONS GENERALES, SCIENCE/ TECHNOLOGIES D’AVENIR  >  No Comment   //   317 Views

 

« Afrique du Sud/ Gestion publique/ Le gouvernement acte la fin de South African Airways et annonce la création d’une nouvelle compagnie : La crise de Covid-19 semble avoir donné le coup fatal à South African Airways (SAA) à l’agonie, et dont le plan de restructuration en cours ne donne plus aucune lueur d’espoir. Dans un communiqué en date du 1er Mai, le ministère sud-africain des Entreprises publiques a annoncé la « transition vers une nouvelle compagnie aérienne ». 

Selon le ministère, le futur transporteur sera mis sur pied autour « d’une direction qualifiée, compétente, expérimentée et dotée d’un personnel compétitif, qui lui permettra de rivaliser dans le monde post-Covid-19 ». Pour son lancement, le gouvernement qui restera partie prenante envisage plusieurs options d’actionnariat « telles que des partenaires stratégiques en actions, des bailleurs de fonds et la vente d’actifs non essentiels ». »

 

South African Airways partie pour se crasher ?

 

—————————-

 

Coronavirus : en avion, laisser un siège vide dans chaque rangée ...

 

1 – ÉCONOMIECoronavirus : le secteur aérien touché de plein fouet, les compagnies risquent la faillite

 

La crise sanitaire du coronavirus fait beaucoup de mal au secteur aérien. Le nombre de vols s’est effondré de 80% par rapport à 2019. Les compagnies aériennes déjà en difficulté sont au bord du gouffre, et les plus solides comptent sur des aides étatiques pour faire face. 

 

 Le COVID-19 fait couler le transport aérien de passagers ...

 

Parmi les secteurs où la reprise sera très progressive, le transport aérien, quasiment à l’arrêt depuis le début de la pandémie de coronavirus. Début avril, le nombre de vols dans le monde s’est effondré de 80% par rapport à la même période en 2019, selon l’association internationale du transport aérien, l’IATA. De nombreuses compagnies aériennes, même les plus solides, sont en grande difficulté. 300 milliards d’euros de pertes, une chute de 55% des revenus en 1 an, 25 millions d’emplois en jeu dans le monde : des chiffres vertigineux et qui ne sont pas définitifs.

 

Air France liste ses vols de rapatriement de la semaine ...

 

_ Un prêt garanti par l’Etat de 4 milliards d’euros pour Air France

L’IATA, qui regroupe 290 compagnies aériennes, revoit régulièrement ses estimations à la hausse depuis le début de la crise. Aucune compagnie n’est épargnée : investissements à l’arrêt, réduction de flottes. Celles qui étaient déjà fragiles avant la crise sont désormais au bord du gouffre. Rien que dans les dernières 48 heures, la low cost Norwegian a annoncé la faillite de 4 filiales et Virgin Australia s’est déclarée en cessation de paiement.

 

Même les entreprises plus solides sont impactées. British Airways et la Lufthansa comptent sur des aides d’Etat de plusieurs milliards d’euros. Un scénario qui se profile également du côté d’Air France, où un prêt garanti par l’Etat est en train de se dessiner. La somme de 4 milliards d’euros est évoquée. Selon l’IATA, « le contrôle de l’état de santé des passagers sera l’élément clé du redémarrage ». Air France espère atteindre 30% de son trafic en juillet, tout comme EasyJet qui compte sur l’été pour rebondir. RyanAir a même déjà lancé la guerre des prix avec des ventes flash pour le mois de septembre.

 

Source : www.europe1.fr/ Par Aurélien Fleurot, édité par Mathilde Durand/ 22 avril 2020/ Modifié le 22 avril 2020/

 

https://www.europe1.fr/economie/coronavirus-le-secteur-aerien-touche-de-plein-fouet-les-compagnies-risquent-la-faillite-3963580

 

Coronavirus : Et vos billets d'avion ? – La French Radio Portugal

 

—————————-

 

South African Airways debuted its new Airbus A350 despite ...

 

2 – Afrique du Sud/ Gestion publique : Le gouvernement acte la fin de South African Airways et annonce la création d’une nouvelle compagnie

 

La crise de Covid-19 semble avoir donné le coup fatal à South African Airways (SAA) à l’agonie, et dont le plan de restructuration en cours ne donne plus aucune lueur d’espoir. Dans un communiqué en date du 1er Mai, le ministère sud-africain des Entreprises publiques a annoncé la « transition vers une nouvelle compagnie aérienne ».

 

Selon le ministère, le futur transporteur sera mis sur pied autour « d’une direction qualifiée, compétente, expérimentée et dotée d’un personnel compétitif, qui lui permettra de rivaliser dans le monde post-Covid-19 ». Pour son lancement, le gouvernement qui restera partie prenante envisage plusieurs options d’actionnariat « telles que des partenaires stratégiques en actions, des bailleurs de fonds et la vente d’actifs non essentiels ».

 

South African Airways partie pour se crasher ?

 

Le ministère souligne toutefois que la réussite de ce projet passera par des « sacrifices, des douleurs et des difficultés pour toutes les parties concernées, en particulier pour les employés [de South African Airways] » qui pourraient perdre leur travail. SAA emploie actuellement plus de 5 000 travailleurs. Si la faillite de SAA venait à être officiellement déclarée, celle-ci marquera la fin d’une épopée de 86 ans avec une période de gloire, mais rapidement oubliée par cette dernière décennie où elle a évolué au rythme des scandales de gabegie et de corruption.

Tout ceci sous le poids d’un État trop interventionniste dont les actions ont conduit à une instabilité managériale : la compagnie a vu passer pas moins de dix directeurs généraux intérimaires et permanents ces dix dernières années.

 

South African Airways to end; true independence & clean balance ...

 

Encore faudra-t-il que le gouvernement sud-africain exorcise ses vieux démons s’il veut véritablement voir naître cette future compagnie « qui sera un catalyseur pour l’investissement, la création d’emploi dans des secteurs clés et la croissance économique dans toutes les régions du pays », comme le souhaite le ministère des Entreprises publiques.

 

Source : www.agenceecofin.com/ Romuald Ngueyap/ Date de création : 04 mai 2020/ Dernière modification le : 04 mai 2020/ Agence Ecofin

 

https://www.agenceecofin.com/transports/0405-76258-le-gouvernement-acte-la-fin-de-south-african-airways-et-annonce-la-creation-d-une-nouvelle-compagnie/

 

South African Airways sera remplacée par une nouvelle compagnie ...

 

—————————-

 

COVID-19, Ethiopian Airlines réoriente ses activités - Le ...

 

3 – Transports aérien/ Covid-19 : Ethiopian Airlines a enregistré 550 millions USD de pertes de revenus et a suspendu 91 lignes internationales

 

Aucune compagnie aérienne n’échappe aux impacts du coronavirus (Covid-19), même pas Ethiopian Airlines, l’égérie du ciel africain. Depuis janvier, le transporteur a enregistré des pertes de revenus de l’ordre de 550 millions de dollars, en raison des restrictions de voyage imposées en riposte à la pandémie, a révélé Tewolde Gebremariam, le PDG d’Ethiopian Airlines, au cours d’une conférence de presse, hier 7 avril.

 

Ethiopian introduces free WiFi Addis Ababa Bole International ...

 

Au fil des semaines, la compagnie qui maintient toujours ses vols vers la Chine, épicentre du Covid-19, a été contrainte de réduire drastiquement son réseau. « Nous ne volons plus que vers 19 destinations internationales sur les 110 que la compagnie aérienne opérait auparavant », a-t-il déclaré. Le patron d’Ethiopian Airlines rassure toutefois que la compagnie dispose d’assez de réserves de trésorerie pour se maintenir à flot durant cette crise, sans une aide du gouvernement. D’ailleurs, elle « n’a licencié aucun employé et n’a pas l’intention de la faire », a-t-il dit.

 

Addis Ababa Bole International Airport: A Complete Guide

 

Afin d’atténuer les pertes en cette période, Ethiopian Airlines a renforcé ses services de maintenance, ses opérations de fret ainsi que les vols charters pour les rapatriements. Elle négocie par ailleurs avec les loueurs d’avions le report jusqu’en juin des paiements mensuels. La compagnie paie 30 millions de dollars par mois pour la location d’avions, a révélé Tewolde Gebremariam. A l’échelle du continent, l’Association internationale du transport aérien (IATA) évalue à 4 milliards de dollars les pertes que pourraient enregistrer les compagnies africaines en 2020.

 

Source : www.agenceecofin.com/ Romuald Ngueyap/ Date de création : 08 avril 2020/ (Agence Ecofin) –

 

https://www.agenceecofin.com/transports/0804-75556-covid-19-ethiopian-airlines-a-enregistre-550-millions-usd-de-pertes-de-revenus-et-a-suspendu-91-lignes-internationales/

 

Ethiopia's Addis Ababa Bole expanded airport triples size | CD ...

 

—————————-

 

Ethiopian airlines lance la toute première route de fret entre l ...

 

4 – ÉCONOMIE/ COVID-19 : Ethiopian Airlines réoriente ses activités

 

Ethiopian Airlines, la compagnie aérienne  revoit sa politique commerciale. Ce, devant la fermeture des différents espaces aériens. Et  elle se tourne vers le transport de produits pharmaceutiques et fournitures médicales. Tout ceci , à travers Ethiopian  Cargo & Logistics Services.

 

Coronavirus : Ethiopian Airlines a déjà perdu un demi-milliard de ...

 

La compagnie a étendu son réseau à 74 destinations dans le monde. Cela, en transportant des produits médicaux indispensables dans la lutte contre le Coronavirus. « Nous avons réajusté nos opérations et nos réseaux de fret en tenant compte de la demande actuelle dans le secteur du fret aérien. Nous transportons des fournitures médicales sur des vols réguliers et des vols charters, en utilisant la cabine et la soute de nos avions de passagers en plus de notre flotte de fret. » C’est ce qu’a indiqué le directeur du groupe     Ethiopian, Tewolde Gebre Mariam.

 

Ethiopia opens aid transport hub to fight coronavirus across ...

 

En effet, dans cette « guerre » contre le Covid-19, la compagnie a récemment livré des kits de dépistages, des masques, et des combinaisons de protection. Il  s’agit de dons offerts par le groupe Alibaba aux pays africains.  Ethiopian Airlines, dans les airs depuis plus de 70 ans, est devenue l’un des principaux transporteurs aériens du continent africain.

 

Source : www.lemediacitoyen.com/ 29 avril 2020 /LMC/ÉCONOMIE/ N’Dri Koffi avec sercom/ Lemediacitoyen.com

 

https://www.lemediacitoyen.com/covid-19-ethiopian-airlines-reoriente-ses-activites-2/

 

Coronavirus : 95% de la flotte aérienne africaine clouée au sol

 

—————————-

 

Air France-KLM : la France aurait-elle pu prévoir l'opération des ...

 

5 – Coronavirus : la France et les Pays-Bas promettent 10 milliards d’euros pour sauver Air France-KLM

 

Bruno Le Maire a annoncé 7 milliards de prêts pour Air France alors que le gouvernement néerlandais a promis 2 à 4 milliards d’euros pour aider KLM. Un plan « historique » pour « sauver notre compagnie nationale ». Le ministre de l’économie et des finances, Bruno Le Maire n’a pas hésité sur les mots ni sur les moyens pour soutenir Air France.

 

Les Etats français et néerlandais ont promis des aides massives pour sauver le groupe de transport aérien Air France-KLM face aux conséquences désastreuses de l’épidémie liée au coronavirus, avec, au total, une dizaine de milliards d’euros de prêts. Air France va recevoir une enveloppe de 7 milliards d’euros, a fait savoir le ministre, lors d’une interview donnée, vendredi 24 avril, au journal de 20 heures de TF1.

 

Air France-KLM évite la faillite avec 10 milliards d'euros d ...

 

Cette aide se décomposera en 4 milliards d’euros de prêts bancaires garantis à 90 % par l’Etat et en 3 milliards d’euros de prêt direct de l’Etat. Bruno Le Maire a, en revanche, souligné que la nationalisation de la compagnie n’était « pas à l’ordre du jour », alors que l’option avait pu être évoquée. 

Une heure plus tard, le ministre néerlandais des finances, Wopke Hoekstra, a promis de 2 à 4 milliards d’euros d’aide publique pour KLM, lors d’une conférence de presse à La Haye. « Nous sommes en train de préciser les détails » de ce soutien, a-t-il ajouté. Les Etats français et néerlandais possèdent chacun environ 14 % du groupe.

 

Coronavirus Covid-19: Air France aura un "soutien massif de la ...

 

_ « Pas un chèque en blanc »

Au total, le transporteur aérien franco-néerlandais va pouvoir compter sur une enveloppe de 9 milliards à 11 milliards d’euros pour traverser la crise historique du secteur, mis à l’arrêt par les multiples restrictions de voyage imposées par les autorités du monde entier pour freiner l’épidémie de Covid-19. Les deux ministres ont publié peu après un communiqué commun pour assurer « partager la même priorité pour Air France-KLM », à savoir faire tendre « tous les efforts pour répondre à ce choc sans précédent ». 

 

Alors que la quasi-totalité de ses avions sont cloués au sol, Air France-KLM fait face à une situation critique. Les mesures annoncées vendredi sont prises « pour sauver les 350 000 emplois directs et indirects qui vont avec », a indiqué M. Le Maire. Ce soutien « n’est pas un chèque en blanc », a-t-il toutefois souligné. 

 

« Nous avons fixé des conditions à Air France. Des conditions de rentabilité, car c’est l’argent des Français donc il faut que [la compagnie] fasse un effort pour être plus rentable, et [aussi] des conditions écologiques. Air France doit devenir la compagnie la plus respectueuse de l’environnement de la planète. C’est la condition à laquelle je suis le plus attaché. »

 

Air France lance la chasse aux coûts pour réduire l'impact du ...

 

_ Bouffée d’oxygène

La compagnie a bien entendu salué cette bouffée d’oxygène. Lors d’une visioconférence au Sénat français mercredi, le directeur général d’Air France-KLM, Ben Smith, avait jugé ce soutien public « indispensable ». La direction du groupe avait alors souligné qu’Air France exploitait actuellement moins de 5 % de ses vols habituels, et KLM moins de 10 %.

 

Le désarroi est général dans le secteur, particulièrement frappé par les conséquences de l’épidémie de Covid-19. Début avril, l’effondrement du trafic mondial atteignait 80 % par rapport à 2019 alors que le secteur naviguait encore récemment sur des prévisions confortables d’un doublement du nombre de passagers en vingt ans avec un rythme de croissance de 3 % à 4 % par an. 

 

Vendredi soir, Air France-KLM a souligné que « ce mécanisme de soutien, qui reste subordonné à son approbation par la Commission européenne, permettra au groupe de garantir à Air France les moyens de faire face à ses obligations en poursuivant sa transformation pour s’adapter dans un secteur que la crise globale va largement bouleverser ».

 

Coronavirus : le nombre de passagers d'Air France-KLM en chute libre

 

_ Inquiétudes concernant le réseau court-courrier

Air France-KLM a également affirmé envisager « une opération de renforcement de ses fonds propres » qui pourrait intervenir « au plus tard à l’issue de l’assemblée d’approbation des comptes de l’exercice 2020 ». « Dans ce cadre, l’Etat français a indiqué son intention d’examiner les conditions de sa participation à une telle opération », ajoute le communiqué du groupe franco-néerlandais.

 

Guillaume Schmid, du SNPL, premier syndicat français de pilotes de la compagnie, a, de son côté, prudemment pris « acte d’une aide qui était indispensable à la survie de l’entreprise ». Il a salué la contrepartie environnementale demandée par l’Etat, mais il s’attend à ce que la restructuration de l’entreprise porte sur le réseau court-courrier d’Air France, déficitaire. Christophe Malloggi, de FO-Air France, premier syndicat de la compagnie, s’est dit, lui, « rassuré sur le court terme. La crise est très profonde et la visibilité sur la reprise peu claire ».

Sud Aérien a déclaré, pour sa part, qu’il aurait préféré une montée au capital d’Air France de la part de l’Etat, « seule action garante de stabilité et de confiance ».

 

Source : www.lemonde.fr/ Le Monde avec AFP/ Publié le 25 avril 2020/ Mis à jour le 25 avril 2020/

 

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/04/25/coronavirus-l-etat-vole-au-secours-d-air-france-avec-une-aide-a-hauteur-de-7-milliards-d-euros_6037717_3234.html/

 

PHOTO SHARE: Hilton, Finac, Air France at La Defence

 

—————————-

 

Coronavirus : Ethiopian Airlines maintient ses vols vers la Chine ...

 

6 – /Transport aérien/ Covid-19 : Le coronavirus cloue au sol 95 % des compagnies aériennes africaines

 

Une large partie des pays africains ont fermé leurs aéroports, contraignant les compagnies à annuler les vols interafricains et vers les autres continents. La quasi-totalité de la flotte aérienne africaine est clouée au sol à cause de la pandémie de Covid-19 et les compagnies sont en péril, a indiqué l’Association des compagnies aériennes africaines (Afraa) jeudi 26 mars. 

 

Compagnies aériennes africaines: la course à la taille est engagée ...

 

« Aujourd’hui, 95 % de la flotte aérienne africaine est clouée au sol en raison de la pandémie, sauf des vols d’avions-cargos », a déclaré à l’AFP Abderrahmane Berthé, secrétaire général de l’Afraa, qui compte quarante-cinq compagnies membres sur le continent. Une large partie des pays africains ont fermé leurs aéroports et leurs frontières à cause de la pandémie, contraignant les compagnies à annuler aussi bien les vols interafricains que vers les autres continents.

 

South Africans can't keep bailing out a broken airline - ssrdind

 

_ « Insolvabilité d’ici à fin juin »

« Si les compagnies aériennes africaines ne reçoivent pas de soutien, elles vont se retrouver en situation d’insolvabilité d’ici à fin juin », selon M. Berthé. Il estime que 2,5 à 3 milliards de dollars (entre 2,3 et 2,8 milliards euros) sont nécessaires, à travers des aides financières ou des allègements de taxes et charges. « Les compagnies africaines, bien avant la pandémie de Covid-19, étaient déjà dans une situation difficile.

Elles perdaient de l’argent depuis dix ans, alors que les autres compagnies dans le reste du monde gagnaient de l’argent. Cette crise est venue accentuer les difficultés », explique M. Berthé.

 

 Les compagnies aériennes africaines "trop chères"

 

 « Depuis deux semaines, c’est une grande catastrophe pour les compagnies africaines dont les avions ne décollent plus. Elles n’ont plus de revenus et, dans le même temps, elles subissent des coûts incompressibles » (location des avions, maintenance, assurances, frais de parking), ajoute-t-il. Les quarante-cinq compagnies membres de l’Afraa représentent 85 % du trafic interafricain avec 93 millions de passagers par an. L’Afrique ne représente que 2 % du transport aérien mondial, mais le trafic double tous les quinze à vingt ans.

 

Source : www.lemonde.fr/ Le Monde avec AFP/ Le Monde avec AFP Publié le 27 mars 2020/ Mis à jour le 27 mars 2020/

 

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/03/27/coronavirus-catastrophe-pour-les-compagnies-aeriennes-africaines-dont-95-sont-au-sol_6034613_3212.html/

 

Le coronavirus cloue au sol 95 % des compagnies aériennes africaines

 

—————————-

 

Boeing's Newest 777X Engines Larger Than Most Popular Boeing Plane...

 

7 – Économie/ Entreprises/ Coronavirus : Boeing devrait supprimer 10% des emplois dans l’aviation civile

 

L’avionneur Boeing, confronté à la crise sanitaire et aux déboires du 737 MAX, devrait supprimer 10% d’emplois dans sa division aviation civile, ont indiqué à l’AFP mercredi deux sources proches du dossier.

 

Cette cure d’austérité devrait affecter les programmes long-courrier 787 et 777 et le monocouloir 737 MAX, ont ajouté ces sources sous couvert d’anonymat. Elle pourrait concerner jusqu’à 7.000 emplois: Boeing emploie plus de 160.000 personnes à travers le monde, dont 70.000 dans l’Etat de Washington (nord-ouest), où sont assemblés la plupart de ses avions civils. Seule une partie du 787 est produite en Caroline du Sud.

 

Coronavirus: Boeing annonce un plan de départs volontaires - France 24

 

Contacté par l’AFP, le constructeur aéronautique, qui doit débuter les négociations dans quelques jours avec le Trésor sur une potentielle aide publique, n’a pas souhaité commenter directement les informations. Le gouvernement fédéral conditionne son aide à ce que les entreprises s’engagent à ne pas procéder à des licenciements une fois qu’elles ont reçu l’argent du contribuable.

 

« Nous proposons un programme de départs volontaires pour permettre aux employés américains (…) qui veulent quitter l’entreprise de le faire avec une rémunération des prestations sociales », a déclaré le groupe dans un courriel. « Ce programme vise à réduire la taille de nos effectifs via des mesures volontaires et, plus important, de minimiser de futures mesures concernant les effectifs », a-t-il ajouté.

 

Boeing lance un plan de départs volontaires pour passer la crise ...

 

Boeing devrait également changer le patron du programme 737 MAX, avion cloué au sol depuis plus d’un an après deux accidents rapprochés ayant fait 346 morts, d’après les mêmes sources. Les incertitudes entourent le calendrier de sa remise en service. Des annonces pourraient intervenir sur tous ces points dans la journée, ont dit ces sources mais il n’est pas exclu que Boeing le fasse aussi le 29 avril prochain lors de la publication de ses résultats du premier trimestre.

 

Source : www.lefigaro.fr/ Par Le Figaro avec AFP/ Publié le 22 avril 2020/ Mis à jour le 23 avril 2020/

 

https://www.lefigaro.fr/economie/coronavirus-boeing-devrait-supprimer-10-des-emplois-dans-l-aviation-civile-20200422/

 

Coronavirus: aider Boeing et les compagnies aériennes, oui mais ...

 

—————————-

 

Enfin une bonne nouvelle pour Boeing et son 737 MAX ? - Capital.fr

 

8 – AVIATION/ Coronavirus : L’homologation du Boeing 737 MAX repoussée à mai à cause de la pandémie

 

Le vol de certification nécessaire à la remise en service de cet aéronef a été remis à plus tard. A l’arrêt depuis plus d’un an après deux accidents ayant fait 346 morts, les Boeing 737 MAX vont rester cloués au sol un peu plus longtemps que prévu. Le vol de certification de l’engin, initialement planifiée au mois d’avril aux Etats-Unis, a été repoussé à mai à cause des perturbations causées par la pandémie de coronavirus, ont indiqué mardi deux sources proches du dossier.

 

Il n’est pas dit, ont-elles prévenu, que ce retard ait des conséquences sur le calendrier de remise en service du 737 MAX fourni par Boeing. Celui-ci table sur un retour dans le ciel en juin de cet avion, qui concentre plus de deux-tiers de son carnet de commandes.

 

South Korea bans delivery of Boeing 737 Max as US joins grounding ...

 

_ Les limites du travail à distance

« Nous prévoyons toujours une remise en service mi-2020 », a déclaré à un porte-parole du constructeur aéronautique, refusant de commenter des informations sur le vol de certification. Contactée par l’AFP, l’agence fédérale de l’aviation (FAA), principal régulateur de l’aérien aux Etats-Unis, n’a pas souhaité non plus s’exprimer sur cette question. « Nous continuons de travailler », a simplement avancé un porte-parole.

 

What Credit Card To Use On Low-Cost Carriers - The Points Guy

 

Les mesures de confinement prises aux Etats-Unis pour endiguer la propagation du Covid-19​, ont poussé les équipes de Boeing et de la FAA à travailler à distance. Or certaines tâches, dont le vol, nécessitent un contact physique, ont expliqué les sources. C’est traditionnellement au terme du vol de certification que les autorités de l’aviation civile décident d’autoriser ou non un avion à entrer ou à reprendre du service.

 

Dans le cas du 737 MAX, il marquerait le début de la fin d’une crise historique, dont la facture s’élève pour l’instant à plus de 18 milliards de dollars pour Boeing sans compter les indemnisations potentielles des familles des victimes.

 

Les États-Unis enquêtent sur la certification des Boeing 737 MAX ...

 

_ Une aide publique de 60 milliards de dollars sollicitée

L’avionneur devra aussi redorer sa réputation et regagner la confiance des passagers. Boeing travaille sur un correctif du système anti-décrochage MCAS, mis en cause dans les deux accidents – un 737 MAX d’Ethiopian Airlines le 10 mars 2019 et un 737 MAX de Lion Air le 29 octobre 2018. Il s’attelle aussi à apporter une solution à un défaut détecté sur des câbles électriques, tandis que les autorités doivent déterminer la formation adéquate pour les pilotes.

 

Outre cet impact sur le 737 MAX, la pandémie de coronavirus a poussé Boeing à solliciter une aide publique de 60 milliards de dollars pour lui et ses fournisseurs. L’avionneur a été contraint de cesser temporairement toute production d’avions civils aux Etats-Unis pour se conformer aux mesures de confinement.

 

Source : www.20minutes.fr/ W.P, avec AFP/ Publié le 08/04/2020/ Mis à jour le 08/04/2020/

 

https://www.20minutes.fr/monde/2756963-20200408-coronavirus-homologation-boeing-737-max-repoussee-mai-cause-pandemie/

 

Boeing 737 MAX : toujours pas de redécollage en vue

 

—————————

 

Aéronautique - TMC

 

9 – Économie/ Coronavirus : Airbus accuse le coup au premier trimestre

 

L’avionneur européen a publié mercredi une perte nette de 481 millions d’euros, contre un bénéfice net de 40 millions d’euros un an plus tôt. La différence est saisissante. Il y a un an, Airbus affichait un bénéfice net de 40 millions d’euros. Mais, depuis, les temps ont bien changé et le coronavirus est passé par là. Mercredi, l’avionneur européen a publié ses résultats du premier trimestre et accuse une perte nette de 481 millions d’euros. De mauvais chiffres que l’entreprise impute notamment aux effets de l’épidémie de coronavirus.

 

Coronavirus : Airbus suspend sa production pour quatre jours en ...

 

Le chiffre d’affaires a, lui, affiché une baisse de 15,2 % sur les trois premiers mois de l’année, à 10,6 milliards d’euros, « reflétant l’environnement difficile affectant le marché de l’aviation commerciale ». Sur la période, l’avionneur européen a livré 40 appareils de moins que l’an passé en raison de la pandémie. « Nous avons vu un démarrage solide de l’année sur les plans commercial et industriel, mais nous constatons rapidement l’impact de la pandémie de Covid-19 dans nos comptes », a affirmé le président Guillaume Faury, cité dans un communiqué, en évoquant « la plus grave crise jamais rencontrée par l’industrie aéronautique ».

 

Coronavirus : Airbus et l'aéronautique s'enfoncent dans la crise

 

_ Pas de nouveaux objectifs

« Nous n’en sommes encore qu’au début de la crise, étant donné la visibilité limitée. » Airbus ne dévoile pas de nouveaux objectifs de résultats à ce stade, a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse téléphonique. Si l’activité d’Airbus Helicopters est en hausse (+ 19 % à 1,2 milliard d’euros) et celle d’Airbus Defense and Space stable à 1,202 milliard, le chiffre d’affaires du premier trimestre a pâti de la division des avions commerciaux, en baisse de 2 % à 7,6 milliards d’euros.

 

 Airbus A350 - the most advanced airliner - YouTube

 

Airbus a livré 122 avions sur le trimestre. Soixante autres appareils ont été produits durant le trimestre, mais n’ont pu être livrés aux clients en raison de l’épidémie de Covid-19. Les commandes nettes sur la période se sont élevées à 290 appareils, alors qu’elles étaient négatives de 58 avions au premier trimestre 2019. « Au premier trimestre, il n’y a pas eu d’annulation liée au Covid-19 », a assuré M. Faury. Airbus a annoncé début avril la réduction d’un tiers de sa cadence de production d’avions pour répondre aux demandes de report de livraison des compagnies aériennes.

 

File:Airbus A380 Cockpit.jpg - Wikimedia Commons

 

_ Coup de grâce pour l’A380

La crise due au coronavirus risque de donner le coup de grâce à l’Airbus A380, symbole du développement effréné du transport aérien mais déjà considéré comme pas assez rentable par des compagnies aériennes aujourd’hui à genoux. L’avionneur européen avait déjà prévu d’arrêter l’an prochain les livraisons de son avion géant aux 251 appareils commandés. Mais, pour la plupart des 14 clients, le plus gros avion civil du monde pourrait bien ne pas retrouver du tout la voie des airs quand le trafic aérien, anéanti par la pandémie, reprendra.

 

Avec leurs flottes actuellement clouées au sol, les compagnies devraient voir leurs revenus chuter de 55 % en 2020 par rapport à 2019, selon l’Association internationale du transport aérien (IATA). Et le trafic ne devrait pas retrouver son niveau d’avant-crise avant deux à trois ans, estime le patron de Boeing, David Calhoun. Autant de perspectives qui conduisent les compagnies à revoir leurs futurs programmes de vols. Et leur flotte.

 

Source : www.lepoint.fr/ Source AFP/ Modifié le 29/04/2020/ Publié le 29/04/2020/ Le Point.fr

 

https://www.lepoint.fr/economie/coronavirus-airbus-accuse-le-coup-au-premier-trimestre-29-04-2020-2373370_28.php/

 

France/ Coronavirus : Opérations de retour des français organisées ...

 

—————————-

 

Airlines suspend China flights because of coronavirus - Cargo ...

 

10 – Coronavirus : La Chine s’attaque aux problèmes du fret aérien causés par la pandémie

 

La Chine a promulgué une série de mesures pour établir un « canal vert » (un couloir aérien spécial) afin de faciliter le transport de fret aérien, alors que la pandémie du nouveau coronavirus (COVID-19) paralyse la chaîne d’approvisionnement mondiale, selon le principal régulateur de l’aviation du pays. Les vols de fret internationaux appartenant à des intérêts nationaux et étrangers en Chine devraient atteindre 4445 cette semaine, un chiffre dépassant plus de trois fois la moyenne de 1014 vols hebdomadaires effectués avant l’épidémie, a déclaré Sun Shaohua, chef adjoint du centre des opérations et de surveillance de l’Administration chinoise de l’aviation civile.

 

Coronavirus: Logistics company flies in tonnes of PPE as imports ...

 

Cependant, les services de passagers aériens diminuant dans le monde en raison de la pandémie, le volume de fret transporté par les avions de passagers, qui représentait environ la moitié du fret aérien, a continué de chuter, entraînant une baisse mondiale de la capacité de fret aérien. Les derniers chiffres de Seabury, une société de conseil spécialisée dans le secteur de l’aviation, montrent que la capacité de fret aérien a chuté de 35% dans le monde par rapport à la même période l’an dernier.

 

Covid-19 : DHL lance un service spécial dédié à approvisionner l ...

 

« La Chine prendra de nouvelles mesures pour accroître la capacité de fret aérien international du pays dans le but de stabiliser les chaînes d’approvisionnement mondiales », a déclaré M. Sun lors d’une conférence de presse jeudi. L’administration a continué de réduire les coûts opérationnels du fret aérien international, avec entre autres des exemptions du fonds de développement de l’aviation civile ainsi que des réductions sur les redevances d’aéroport et de contrôle aérien, a-t-il indiqué.

 

Parallèlement, les autorités accorderont également des avantages monétaires au fret aérien et aux vols affrétés effectuant des missions de vol clés, a-t-il noté, ajoutant que l’administration avait mis en place un système international d’information sur les vols pour permettre une approbation en ligne 24h/24 et 7j/7 dans le but de simplifier les procédures d’approbation de vols de fret aérien. Néanmoins, des mesures efficaces ne peuvent cacher les maillons faibles de la flotte de transport aérien du pays. La Chine ne compte que 173 avions tout-cargo, contre 550 aux États-Unis, selon la Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR).

 

Bolloré Logistics, Groupe ADP, Qatar Airway Cargo

 

En réponse à cette préoccupation, les compagnies aériennes sont également encouragées à transformer leurs avions de passagers en avions de transport tout-cargo, a-t-il ajouté. M. Sun a également noté que l’autorité chinoise de l’aviation assurerait conjointement avec le ministère du Commerce les connexions entre les entreprises de commerce extérieur et les entreprises de transport aérien pour maintenir l’équilibre entre l’offre et la demande.

 

Le premier aéroport de fret de la Chine, situé à Ezhou, dans la province du Hubei, sera mis en service d’ici la fin de l’année prochaine ou au début de 2022. L’aéroport d’Ezhou devrait traiter 3,3 millions de tonnes de fret d’ici 2030, selon la commission. Le contrôle efficace du COVID-19 en Chine a également préparé le terrain pour le secteur de l’aviation à Wuhan, ville la plus durement touchée et épicentre de l’épidémie, pour sa reprise des opérations mercredi, a souligné M. Sun.

 

Wuhan Tianhe International Airport, Hebei Province - Airport ...

 

Selon l’administration, l’aéroport international Tianhe de Wuhan a traité 221 vols entrants et sortants mercredi, totalisant 11 714 passagers. Sur ces vols, 107 étaient sortants. Les trois principales villes pour ces vols étaient Chengdu (province du Sichuan), Haikou (Hainan) et Shenzhen (Guangdong).

 

Source : french.china.org.cn/ French.china.org.cn/ Mis à jour le 10. 04. 2020/

 

http://french.china.org.cn/china/txt/2020-04/10/content_75915653.htm/

 

Wuhan Tianhe International Airport 武汉天河国际机场 3-Star Rating ...

 

—————————-

 

Investment at all costs: Jokowi fails the coronavirus test ...

 

11 – Coronavirus/ Indonésie : interdiction de tout voyage jusqu’au 1er juin

 

Cette décision prend effet dès aujourd’hui. Elle concerne les voyages en avion, mais aussi en bateau, très utilisés dans cet archipel de 17 000 îles. L’Indonésie interdit toutes les liaisons, aériennes ou maritimes, jusqu’au mois de juin afin de freiner la propagation du nouveau coronavirus, a indiqué jeudi le gouvernement.

 

10 Best Places to Visit in Indonesia (with Photos & Map) - Touropia

 

Cette interdiction prendra effet ce vendredi et durera jusqu’au 1er juin. Cette interdiction ne s’applique pas aux transports de marchandises, aux relations diplomatiques ou aux trajets urgents, ont précisé les autorités indonésiennes, de même qu’au rapatriement des citoyens indonésiens bloqués à l’étranger ou au retour des étrangers résidant légalement dans le pays. 

 

Evakuasi 245 WNI, Lion Air Gunakan Airbus A330-00 - Bisnis Tempo.co

 

_ Garuda et Lion Air

Les deux plus grandes compagnies aériennes, Garuda et Lion Air ont déjà largement réduit le nombre de leurs vols, à la suite de la disparition du tourisme. Mais l’interdiction des voyages en bateau va empêcher de bouger des millions de personnes, dans un pays constitué d’un d’archipel de quelque 17 000 îles où les ferries sont un mode habituel de transport.

 

L’Indonésie a pour l’instant 7 775 cas confirmés de virus Covid-19 et 647 morts, même si le véritable bilan pourrait être bien supérieur, dans un pays où les tests sont quasi-inexistants.

 

Source : www.lechotouristique.com/ Par Emilie Vignon Avec L’AFP / Le Avr 24, 2020/

 

https://www.lechotouristique.com/article/indonesie-interdiction-de-tout-voyage-jusquau-1er-juin

 

A Guide to Best Domestic Flights in Indonesia - Whats New Indonesia

 

—————————-

 

Japanese ICU doctor expects long battle against coronavirus

 

 

 

Leave a reply